Actualité : Société

Le centre LGBT de la Vendée réclame la révocation du préfet de Région après ses propos sur la PMA.

Claude d'Harcourt, préfet de la région Pays-de-la-Loire et de Loire-Atlantique, avait mis des réserves sur la loi bioéthique en indiquant que "La loi bioéthique porte une rupture anthropologique majeure" lors de ses vœux, lundi soir. La proposition de loi consiste en l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) à toutes les femmes, mesure phare du projet de loi bioéthique.

Dans un communiqué, le centre LGBT de Vendée demande sa révocation immédiate du préfet. " Le préfet est sorti de son devoir de réserve en venant alimenter les discours homophobes et transphobes déjà largement décomplexés et plus particulièrement dans notre région."

Convoqué mercredi par le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, le préfet s'est fait rappeler à son devoir de réserve et ses obligations de neutralité.

Le préfet a reconnu une expression inadéquate.

Mercredi, le Sénat a adopté la PMA pour toutes. C'est l'Assemblée Nationale qui aura le dernier mot sur le texte.

Publié le 24/01/2020
Abonnez-vous à notre newsletter

chargement