Actualité : Société

En Vendée, le nombre de surendettés a diminué de 8 %.

Le surendettement est en recul en Vendée. Les chiffres 2017 ont été dévoilés vendredi par la commission de surendettement des particuliers. Moins de dossiers, certes, mais près de la moitié n'a aucune capacité de remboursement. 

16 9 eme 20180217 1419737381

1 594 dossiers de surendettement ont été déposés en 2017 en Vendée, un peu plus de 88% ont été déclarés recevables.

 

Les orientations vers une Procédure de Rétablissement Personnel (PRP), qui consiste dans l’effacement total des dettes du débiteur, a concerné 31% des situations de surendettement traitées en 2017, soit 474 dossiers. 

 

Le nombre de dossiers pour 100.000 habitants de 15 ans et plus a diminué et se situait à 290 en 2017 (320 en 2016) pour une moyenne nationale de 343.

 

En 2017, en Vendée, 27% des personnes surendettées sont au chômage.

 

Parmi les ménages surendettés, 44% n’ont aucune capacité de remboursement et 33% ont une capacité de remboursement positive mais inférieure à 450 euros.

 

Au total, 77% des ménages surendettés ont une capacité de remboursement faible ou négative. Ce taux est de 80% en France.

 

L'immobilier premier facteur de surendettement 

Avec 47 %, l''endettement immobilier arrive en première place, suivi des crédits à la consommation 29%, et les dettes de charges courantes 9%.

 

Le plus fort taux d'endettement de la Région.

L’endettement moyen des ménages surendettés, hors immobilier, s’élève à 29 869 € en Vendée, le plus élevé de la région. Il est de 25 315 euros dans les Pays-de-la-Loire, et de 27 862 € en France.

 

L’endettement global moyen, y compris immobilier, s’établit à 56 062 € en Vendée. Il est de 43 395 € dans les Pays-de-la-Loire et de 43 366 € en France.

 

Le département de Vendée se distingue par une part de propriétaires et propriétaires accédants (16.9% des dossiers recevables) plus importante que dans la région et en France (respectivement 13.3% et 11.7% des dossiers recevables). 

 

Publié le 17/02/2018
Abonnez-vous à notre newsletter

chargement