Actualité : Société

La Roche-sur-Yon. Que faut-il retenir du Facebook live du maire ?

Nouveau Facebook live organisé par la ville de la Roche-sur-Yon, vendredi dernier, afin de permettre aux Yonnais et Agglo Yonnais de poser des questions à Luc Bouard. Le maire président était accompagné de sa première adjointe Anne Aubin Sicard et Yannick David premier vice-président de l’agglomération et maire de la Chaize-le-Vicomte.

FACEBOOK LIVE LUC BOUARD

Pendant trois quarts d’heure, les internautes ont pu poser des questions aux élus concernant le deuxième confinement obligé par la crise du Covid-19.

Les équipements sportifs

Les piscines et salles de sport sont accessibles uniquement dans un cadre scolaire tout comme pour les sportifs de haut niveau.

Les aides pour les clubs et les associations sportives et culturelles

Pour le confinement du mois de mars, la ville avait voté les dotations spécifiques d’aide aux associations : 400 000 € pour la ville de la Roche-sur-Yon et 100 000 € pour l’agglomération.
« Nous continuerons pour la ville à soutenir nos associations sportives culturelles ou sociales. Nous sommes en train d’étudier ce que nous allons pouvoir proposer » explique Luc Bouard.

Soutien au commerce

Un label CoVi-Responsable a été créé. Le logo s’accompagne d’une charte de 10 points reprenant les engagements conjoints des commerçants et des maires devant la population pour respecter les distanciations et les mesures nécessaires à la non propagation du virus.

L’objectif de tout cela est de dire au gouvernement, qui doit prendre une décision le 12 novembre, lorsqu’il va prendre la décision d’ouvrir ou non les commerces dit non-essentiels, de prendre en compte l’effort des commerçants qui a été faits. « Donner la possibilité au maire et au préfet de laisser ouverts les commerces qui sont CoVi-Responsables et qui ensemble permettent de commercer soit en direct soit par correspondance ou par prise de rendez-vous. »

Une plate-forme pour la prise de rendez-vous est en cours d’étude.

Les personnes vulnérables :

Le CCAS intervient auprès des plus fragiles et assure les repas à domicile.

Entour'âge, qui intervient auprès des personnes âgées isolées. Entour'âge réactive sa cellule d’écoute téléphonique pour prendre des nouvelles des personnes âgées isolées.

Au premier confinement, 450 bénévoles étaient engagés pour, notamment, faire des courses alimentaires. Cette cellule de bénévolat est en cours de réactivation. La ville est en recherche d’un lieu pour confiner les personnes sans domicile fixe, comme cela a été le cas lors du premier confinement au CREPS. Le CREPS n’étant pas disponible, la ville est en recherche d’un lieu.

« Nous mettrons tout en œuvre pour cela ».

La gratuité du stationnement ?

Beaucoup de souplesses ont été demandées aux ASVP et à la police municipale tout en étant sévères pour les stationnements dangereux ou abusifs qui seront sanctionnés.

Les festivités de Noël

Des événements ont été supprimés. La remise des médailles la semaine prochaine aux agents de la ville et de l’agglomération sera reportée l’année prochaine. Les vœux du maire rassemblant 2500 personnes chaque année sera supprimée dans sa forme actuelle. Ils seront certainement réalisés sous forme de vidéo.

Les festivités de Noël. Il n’était pas raisonnable d’envisager de rassembler plus de 15 000 personnes sur la place Napoléon et dans les rues adjacentes. Il n’y aura pas de marché de Noël. Il n’y aura pas non plus de spectacle féérique, ni de patinoire. Les animations seront plutôt lumineuses au centre-ville et dans les quartiers. Plus d’informations seront communiquées d’ici la fin de semaine prochaine.

Les médiathèques

Les drives vont être mis en place comme pour le premier confinement. Luc Bouard a évoqué la possibilité de recevoir les livres à domicile. Des annonces devraient être faites la semaine prochaine.

Les mairies annexes 

Elles sont fermées momentanément. Seule la maison de quartier du bourg sous La Roche reste ouverte. La mairie centrale est ouverte.

Le couvre-feu ?

Mis en place lors du premier confinement, le couvre-feu n’est pas envisagé par la municipalité pour le moment. Le maire va faire le point avec la police municipale, la police nationale et les correspondants de quartier afin de faire le point sur la situation voir s'il est nécessaire de mettre le couvre-feu en place ou pas.

Les assises de quartier

L’organisation des assises de quartier sera maintenue. Au mois de novembre le cabinet qui va structurer ses assises de quartier va être désigné. L’objectif est d'avoir des photographies des besoins des habitants dans les neuf quartiers de la Roche-sur-Yon.

« C’est un moment essentiel de la vie démocratique de la Roche-sur-Yon pour la décennie qui vient » précise le maire Luc Bouard.

Vélo électrique

75 nouveaux vélos électriques ont été commandés. Actuellement, les fournisseurs sont en rupture de stock.
300 vélos à assistance électrique sont proposés aux habitants du territoire. Le dispositif d’aide à l’acquisition assistance électrique pour inciter à l’acquisition.

La cellule de crise

Très peu d’élus participent à cette cellule de crise avec les services techniques pour décider des déclinaisons pratiques à régler immédiatement.

Au premier confinement, le maire indique avoir informé quotidiennement l’opposition sur toutes les décisions qui étaient prises. Pour ce second confinement, le maire a proposé à l’opposition de faire le point le vendredi après-midi sur les décisions prises et d'écouter les propositions. « Il les refuse, j’en prends acte, et je le regrette. »

Un nouveau rendez-vous Facebook live sur le compte de la ville est programmé vendredi prochain.

Infos pratiques

Quels sont les établissements ouverts ?
https://www.larochesuryon.fr/annuaires/etablissements/

Téléchargez la plaquette de la municipalité : nouveau confinement, ce qu’il faut savoir ! (PDF)

 

 

Publié le 09/11/2020
Abonnez-vous à notre newsletter

chargement