La Roche-sur-Yon. Les aides à domicile manifestent devant le Conseil Départemental.

Les aides à domicile étaient en grève aujourd’hui. À l’appel de la CGT, ils ont manifesté devant le Conseil Départemental de Vendée. Ils veulent alerter sur les conditions de travail et la reconnaissance du métier.

À la Roche, il y avait à peu près 20 % de grévistes et 50 % à Fontenay-le-Comte. Les aides à domicile, c’est principalement deux associations en Vendée : ADAMAD et l’ADMR.

Pour Béatrice Ruault, représentante du personnel CGT et déléguée de l’ADAMAD (qui représente 430 salariés sur le département) « cette profession, elle va mourir. Elle ne pourra pas survivre au manque de moyens humains et financiers. »

Les associations ont du mal à faire face alors que la demande est de plus en plus forte, « nous ne sommes plus en capacité d’honorer nos interventions par manque de personnel. Obligatoirement, les besoins vont s’accroître et aujourd’hui, ce n’est plus gérable. Il y a des boîtes privées, pour faire du fric sur le dos du malheur des gens, qui exploitent à mort et qui n’ont pas la même convention collective. »

 L’aide à domicile

Les aides à domicile ne sont pas que pour les personnes âgées. Une aide (il s’agit dans leur très grande majorité de femmes) à domicile s’occupe des personnes âgées, mais également de toutes les personnes qui sont en perte d’autonomie et qui ne peuvent pas vivre sans aide extérieure : les personnes handicapées physiques et psychiques, les personnes ayant des maladies évolutives, les personnes atteintes d’un cancer.

Le soutien des clients

« Nos patients sont avec nous à 100 % car ils se rendent compte des difficultés rencontrées par nos associations qui ont du mal à leur donner des remplacements, plein de salariés différents. Parfois, les clients doivent prendre une douche à 11 h, midi, voir 14 h. Ils sentent toute cette problématique. C’est des choses réelles. »

La crainte des suppressions de postes

Parmi les revendications, l’avenant 43 de la convention collective, qui a été signé au mois de juillet dernier, va permettre d’avoir une augmentation de 15 à 20 % permettant de valoriser les qualifications et l’expérience. Cet avenant doit être applicable au 1er octobre. Pourtant, « il n’y a aucun financement de prévu de la part du gouvernement et du Conseil Départemental. Les associations ont alerté et, à ce jour, elles n’ont aucune réponse. Notre employeur nous a dit au CSE, aux représentants du personnel, qu’il va y avoir des licenciements alors que les besoins s’amplifient et il manque du personnel. Quelle contradiction ! »

Les manifestants ont demandé audience au président du Conseil Départemental, ils n’ont eu aucune réponse. Par contre, une délégation a été reçue à la préfecture à 14 heures.

Retour en images.

aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 2aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 3aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 4aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 5aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 6aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 7aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 8aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 11aide a domicile CGT conseil departemental La Roche sur Yon mavillesolidaire.fr 1 12

Publié le 23/09/2021
01/12/21
Le CHD Vendée vient d’être certifié par la Haute Autorité de Santé (HAS). Cette certification...

26/11/21
Pour répondre à la forte demande de rendez-vous pour le rappel vaccinal, le CHD et le centre de va...

25/11/21
archive ma ville solidaire. Olivier Véran, le ministre de la santé, a tenu une conférence de pre...

28/10/21
Les établissements publics de santé vendéens (CHD Vendée, CH Loire Vendée Océan, CH Côte de L...

28/10/21
L'évolution de la situation sanitaire est marquée depuis plusieurs jours par une dégradation nett...

26/10/21
« Aujourd’hui, on estime qu’il y a, à la Roche-sur-Yon 8000 personnes qui n’ont pas de méde...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok