La Roche-sur-Yon confinée : ce qu’en disent les Yonnais « vue de la fenêtre ». Aujourd’hui, Sébastien, 43 ans et Raymonde, 65 ans.

Comment vivez-vous le confinement ? Depuis que nous sommes cloîtrés chez nous, nous devons prendre de nouveaux repères pour s’occuper. Cela fait quelques semaines, maintenant, que nous avons lancé notre série « vue de la fenêtre » dont l’objectif est de vous donner la parole d’une manière anonyme en répondant à des questions simples sur la façon dont vous vivez le confinement.

Issus de tous les quartiers de la Roche-sur-Yon, les Yonnais nous ont contactés par ici et peuvent toujours le faire, soit par l’onglet contact du site, Facebook, Twitter.

Sébastien, 43 ans, Pentagone

Comment vivez-vous le confinement ?
Étant une personne en situation de handicap, le peu que je sortais avant était une échappatoire. Aujourd’hui je ne sors plus ou dans la limite des autorisations dérogatoires et je vis, dans ces sorties, une phobie d’attraper le virus, l’état de ma santé se dégrade et je pense même que cela restera, même après le confinement.

Qu'est-ce qui est le plus dur dans le confinement ?
De ne pas marcher et de ne pas rencontrer du monde.

Comment occupez-vous vos journées ?
C’est simple, BFM et MTV

Comment voyez-vous les prochains jours ?
Malheureusement, identiques au dernier, je crois en la prolongation du confinement

Quelle sera la première chose que vous ferez le jour du déconfinement ?
Je partirai dans les terres familiales, dans une toile de tente, pour profiter de la nature (hors réseau)

SEB 10La vue de la fenêtre de Sébastien.

Raymonde, 65 ans, quartier du Haras

Raymonde vit bien le confinement. Elle vit en colocation. « Nous sommes 5. J'ai la chance d'avoir un jardin que j'affectionne. Le plus dur est de ne pas pouvoir accueillir une famille amie qui vit à 7 dans un appartement, sans balcon, et de voir que deux colocs ne peuvent pas voir leurs enfants. »

La sexagénaire s’occupe : jardin, ménage de printemps, cuisine, repas collectifs, musique... « Je me dis que nous ne sommes pas sorti.es de cette drôle d'auberge ». Malgré tout, le jour où le déconfinement arrivera, Raymonde et ses colocs ont prévu de fêter ça : « nous ferons la fiesta chez nous ! »

RaymondeLa vue de la fenêtre de Raymonde.

 

Publié le 08/04/2020
01/06/22
A l'occasion de la Journée mondiale des Troubles des Conduites Alimentaires, (TCA) le CHD Vendée o...

04/05/22
"C’est un grand bond en arrière ! Un retour vers la psychiatrie asilaire !" c'est le slogan de la...

28/04/22
« Rien ne bouge, on met les pansements mais rien ne bouge » martèle le syndicat Force Ouvri...

13/04/22
Depuis vendredi 8 avril 2022, le plan blanc a été déclenché afin de faire face à la saturation ...

07/04/22
L’hélismur sera disponible de 9h à 21 h du 1er avril au 31 mai 2022. Puis 24h/24h du 1er juin au...

22/03/22
Grâce à une bonne couverture vaccinale depuis ledébut de l’année en Vendée, la demande de ren...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok