La Roche-sur-Yon. Luc Bouard et la Manif pour Tous.

Les événements de samedi dernier ont soulevé un vent d'indignation sur l'agression homophobe du village associatif. Le premier magistrat, Luc Bouard revient sur ses relations avec la Manif pour Tous.

les republicans luc bouard 20180906 1517720351Luc Bouard. archives ma ville solidaire.

Ma ville solidaire : A votre élection en 2014, on a vu le drapeau de la Manif pour Tous dans le Hall de l'Hôtel de Ville. Cela avait choqué beaucoup de monde à l'époque. Suite aux événements de samedi dernier certains vous reprochent d'avoir fait entrer la Manif pour Tous à la mairie.

Luc Bouard : On va faire un peu d'histoire.

Il s'agissait en 2014, non pas de la manif pour tous, pour laquelle je n'ai jamais eu une grande appétence, mais bien de rassembler tous ceux qui étaient républicains et de mettre fin à l'expérience Pierre Regnault avec tout ceux qui voulaient s'engager sur ce chemin-là.

Effectivement sont apparues, dans la liste, 2 personnes qui étaient très engagées sur la manif pour tous, qui défendaient la famille traditionnelle, entre guillemets, et pas le progressisme du mariage pour tous.

Elles connaissaient parfaitement mon opinion là-dessus. Je n'ai rien contre le mariage pour tous, je pense que chacun a sa liberté sexuelle et celle de s'exprimer.

Elles ne sont pas venues pour la manif pour tous, elles sont venues car elles apportaient d'autres positions.

Le soir de l'élection, moi, je n'ai pas vu le drapeau de la manif pour tous. Ce qu'on m'a dit, c'est qu'un individu avait emmené un drapeau de la manif pour tous, qui a été très rapidement enlevé par mes colistiers et qu'ils ont immédiatement fait sortir les gens.

Les jeunes femmes qui étaient engagées à la manif pour tous n’ont jamais, à aucun moment, pendant les années où elles étaient avec nous, exprimé un sujet là-dessus, elles savaient que je l'interdisais totalement.

Comme j'ai d'ailleurs interdit des expressions de partis politiques dans la majorité parce que je pense que quand on est aux affaires, on n'est pas là pour défendre le parti on est là pour les yonnais et uniquement pour les yonnais.

Elles sont parties pour différentes raisons. Aujourd'hui la manif pour tous n'est plus représentée au sein de la majorité, elles n'ont à aucun moment cherché à influencer les uns et les autres.

La manif pour tous n'a pas sa raison d'être une fois que la loi est passée, après chacun défend ses opinions mais on peut les défendre de façon correcte et respectueuse, c'est ce que je regrette dans tous ces mouvements extrémistes et c'est ce qui a été repris dans le comportement de samedi dernier.

Vous étiez sur place samedi.

J'y étais et j'ai vu cette haine déversée à travers les paroles de ces jeunes gamins qui ont encore du lait quand on leur appuie sur le nez et qui n'ont rien vu de leur vie, et qui déversent une totale haine à l'encontre de gens qu'ils ne connaissent pas.

Manif pour tous ou pas manif pour tous, quoi qu'il en soit, ils doivent être sévèrement punis.

Elles sont parties, ce qui fait que la manif pour tous n'est plus au sein de mon conseil municipal et sens commun n'y sera pas.

La lutte contre l'homophobie, mais pas que… contre toutes les discriminations, toutes les haines, j'y suis particulièrement attaché je suis l'un des seuls maires en France à avoir nommé une conseillère municipale totalement dévouée à ça.

L'élection municipale est en 2020. Vous aurez Sens Commun ou la manif pour tous sur votre liste ?

Ajourd'hui je ne suis abolument pas là-dedans.

J'aime les gens qui veulent bosser, et qui oublieront leur parti ou leur étiquette pour les yonnais quelle que soit la sensibilité de gauche ou de droite, ceux qui veulent venir bosser avec moi viendront bosser avec moi.

 

Publié le 23/05/2019
24/05/22
La liste des candidats à l’élection des députés à l’Assemblée nationale du 12 juin 2022 et...

24/04/22
Les résultats du 2e tour présidentielles  des élections départementales et régionales 2021...

16/01/22
Stéphane Ibarra préside le groupe principal de l’opposition au conseil municipal. Le décè...

11/12/21
La Roche-sur-Yon est en deuil. Jacques Auxiette, est décédé, hier, à l’âge de 81 ans. Il avai...

25/06/21
Les résultats premiers tour des élections départementales et régionales 2021 seront publiés à ...

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.

Ok