La Roche-sur-Yon. La venue de Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour Tous, à l'ICES le lundi 20 mars a suscité des réactions négatives parmi un collectif d'associations.

La venue de Ludovine de La Rochère, présidente de la Manif pour Tous, à l'Institut Catholique d'Études Supérieures (ICES) de La Roche-sur-Yon le 20 mars 2023 a suscité des réactions négatives parmi un collectif d'associations locales.

Le baiser de Marseille PHOTO GÉRARD JULIEN AFPLe baiser de Marseille. PHOTO GÉRARD JULIEN (AFP)

Réactions du collectif d'associations

Dans un communiqué de presse, les associations signataires ont exprimé leur mécontentement et leurs préoccupations quant à l'impact potentiel des idées défendues par Ludovine de La Rochère sur la communauté LGBTQIA+.

Le Collectif d'associations, composé d'Amnesty international La Roche-sur-Yon, du Centre LGBT Vendée, de la FSU 85, de la Ligue des Droits de l'Homme, de la Ligue de l'enseignement-FOL Vendée, de Nous Toutes 85 et du Planning Familial 85, a réitéré son engagement à lutter pour l'égalité et à rester vigilants face aux mouvements réactionnaires. Les associations signataires souhaitent montrer leur soutien aux personnes LGBTQIA+ et encourager la tolérance et l'inclusion pour tous, en opposition aux discours et actions qui cherchent à marginaliser cette communauté.

Le Collectif d'associations célèbre les 10 ans de la loi sur le "mariage pour tous"

Le Collectif d'associations célèbre également cette année les 10 ans de la loi sur le "mariage pour tous". Cette avancée législative a ouvert de nouveaux droits pour les couples homosexuels, au nom des principes d'égalité et de liberté. Les membres du collectif se félicitent de cette avancée, mais ils rappellent aussi que la violence de l'homophobie et de la transphobie persiste, et qu'il reste du chemin à accomplir pour que ces violences cessent. Ils estiment que ces violences prennent racine dans le patriarcat et appellent à le déconstruire.

Opinions sexistes et réactionnaires de la Manif pour Tous

Les membres du collectif gardent en mémoire les opinions sexistes et réactionnaires défendues et relayées par les membres de la Manif pour Tous en 2013. Ils considèrent que la position de la Manif pour Tous, qui ne reconnaît qu'une seule forme de famille légitime ("un papa, une maman"), est sexiste et réactionnaire, car elle occulte le fait que l'hétérosexualité est avant tout une construction sociale et politique.

Actes de violence commis par les membres de la Manif pour Tous

Les membres du collectif n'oublient pas non plus les actes de violence commis par les membres de la Manif pour Tous. Ils rappellent qu'en 2019, des étudiants de l'ICES ont saccagé le village associatif organisé à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, reprenant à leur compte un triste slogan de la Manif pour Tous.

Appel à la vigilance et à la lutte contre les mouvements réactionnaires

Dans ce contexte, la conférence donnée par Ludovine de La Rochère à l'ICES de La Roche-sur-Yon a suscité des préoccupations et des critiques de la part des associations signataires du communiqué. Elles estiment que les idées de la Manif pour Tous sont dangereuses pour l'égalité et les droits des personnes LGBTQIA+, et qu'elles ne devraient pas être normalisées ou légitimées par des institutions académiques ou religieuses. Elles appellent à rester vigilantes et à continuer à lutter contre les mouvements réactionnaires qui cherchent à restreindre les droits et la dignité des minorités sexuelles et de genre.

Célébration de l'anniversaire de la loi sur le mariage pour tous

En opposition à la visite de Ludovine de La Rochère, le Collectif d'associations a annoncé qu'il célébrera le 10e anniversaire de la loi sur le "mariage pour tous" le 17 mai prochain en honorant les couples homosexuels qui redéfinissent continuellement l'amour, malgré les préjugés auxquels ils font face. Les organisations signataires souhaitent montrer leur soutien et encourager la tolérance et l'inclusion pour tous, en opposition aux discours et actions qui cherchent à marginaliser la communauté LGBTQIA+.

Cette réaction du Collectif d'associations met en lumière la persistance de l'homophobie et de la transphobie dans la société française, malgré les avancées législatives et sociales des dernières années. Elle rappelle aussi l'importance de la mobilisation citoyenne et de la solidarité pour faire progresser l'égalité et les droits humains pour tous les individus, sans discrimination ni stigmatisation.

04/02/24
Hier, samedi 3 février 2024, la communauté d'Emmaüs a célébré le 70ème anniversaire de l'appe...

25/01/24
L'impact historique et les actions contemporaines L'Appel Historique de l'Abbé Pierre Le 1er fé...

24/01/24
2023 a marqué un tournant pour le Centre LGBT de Vendée, basé à La Roche...

12/12/23
"3 700 ? Plus exactement 3 692," souligne un bénévole de la Croix Rouge, mettant en lumière l'imp...

09/12/23
Chaque année, les sapeurs-pompiers de la Vendée se distinguent par leur engagement indéfectible e...

07/12/23
Ce week-end à La Roche-sur-Yon sera marqué par une série d'événements captivants et solidaires ...