Les gilets jaunes restent fortement mobilisés. La route de Nantes, côté Flâneries et au rond-point de KFC concentrent beaucoup d'entre eux.Les manifestants gèrent les automobilistes impatients " on leur parle beaucoup et ça se passe plutôt bien" nous confiait l'un d'eux.

Les routiers s'invitent aux blocages.

A 17 h, nous avons compté une cinquantaine de semi-remorques au Rond-Point de l'Europe (rebaptisé rond-point de l'euro par les gilets jaunes). " On est solidaires avec les gilets jaunes car on n'arrive plus à vivre avec notre salaire à cause de notre Président qui nous taxe. Sarkozy était bien car les heures supplémentaires étaient défiscalisées. On avait plus de salaire. Je fais 60 heures par semaine pour avoir un salaire décent."

gilet jaune 19 nov 20181119 2008641686
Entre les deux ronds-points de la route de Nantes, les routiers ont mis 6 h pour faire 500 m. En attendant le déblocage, ils sortent de leur camion pour discuter avec les manifestants.


La solidarité s'organise

Certains on passé la nuit dehors. Avec des morceaux de bois que l'automne leur offre et des palettes, ils alimentent des points de feux bienvenus avec ce temps glacial, quand d'autres leur apportent les soupes chaudes. Plusieurs canapés sont mêmes installés en plein rond-point.


Autre solidarité, elle est familiale celle-là. Beaucoup espéraient une trève, un ralentissement des blocages, que néni. "J'ai repris le travail ce matin et je suis revenu ce soir. Mon père, et ma femme prennent le relai, quand il faut s'occuper des enfants à la maison, ils viennent me relayer sur le barrage."

Un rassemblement à Paris.

Les interventions télévisées du président de la république et du premier ministre n'ont pas calmé les gilets jaunes " c'est du foutage de gueule ! Nous irons à Paris samedi ! Pas tous, car les blocages continuent".

Retour en images.

gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667gilet jaune 19 nov 20181119 1065983667

 

A 19 h, la mobilisation des gilets jaunes est toujours intacte, malgré une légère baisse des manifestants.

GILETS JAUNES 17 NOVEMBRE 2018 3Ce soir les manifestants blocaient tourjours les entrées de la Roche.

La température n'est pas la même que dans la journée. Le thermomètre affichait 5 ° ce soir au rond-point de la route d'Aizenay. A la question de savoir si le blocage continuerait cette nuit et demain, un manifestant était dubitatif "vous savez, cette nuit il n'y aura pratiquement personne donc, on arrêtera à un moment ou un autre. Et, pour demain, nous on ne sait pas, on va en discuter..." commente-t-il en ajoutant "ce qui est important, c'est que le gouvernement nous entende!".

 

La mobilisation a laissé un syndicaliste bloqué avec sa voiture, rêveur emprunt de jalousie " si seulement ils étaient là à notre manifestation.... "

 

Le sytème D pour les automobilistes.

Pour ceux qui le pouvaient le système D était de mise. Les Yonnais ont pu se faufiler dans les rues de la ville, quitte à faire des détourts pour éviter coûte que coûte les rond-point d'entrée de ville.


D'autres plus malins ont trouvé l'astuce en mettant un gilet jaune sur le tableau de bord de leur véhicule ce qui a permis à certains d'entre eux de passer plus facilement.

centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381centenaire de larmistice le majestueux le spectacle hommage de joseph couturier 20181111 1180473381

 

stele legion d honneur 1 20181106 1433323309

Deux nouvelles stèles ont été hier place Albert Ier : l’Ordre National du Mérite (ci-dessus) et la Légion d'honneur  (ci-dessous).

stele legion d honneur 1 20181106 1734953267

 

Cette année encore, le passage à l'heure d'hiver se fera le dimanche 28 octobre 2018. À trois heures du matin, il faudra donc retirer 60 minutes à l'heure légale : il sera donc deux heures.

Dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre 2018, il faudra reculer les horloges qui ne le font pas toutes seules pour passer à l'heure d'hiver. A trois heures du matin (heure d'été) il ne sera donc que deux heures.


Nous allons gagner une heure de sommeil supplémentaire cette nuit. Le passage à l'heure d'été se fera le dimanche 31 mars 2019.

 

heure d hier

18 jeunes ont été reçus ce matin, à l'Hôtel du Département, à l'occasion d'une cérémonie d'engagement dans les forces armées. Ils ont signé leur contrat d'engagement pour rejoindre l'école de sous-officiers de Saint-Maixent, pour certains et la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, pour d'autres.

Parmi eux, 7 jeunes vont rejoindre l'école de sous-officiers de Saint-Maixent, 2 chasseurs alpins, 2 artilleurs avec la spécialité « opérateur de drone », 1 démineur, 1 maître-chien, 1 conducteur spécialiste du transport, 1 opérateur d'équipe spécialiste nucléaire, biologique et chimie, et 3 jeunes vont rejoindre la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

jeunes vendeens dans larmee 20181001 1191540094Les jeunes ont été accueillisà l'Hôtel du Département ce matin.

Le centre d'information et de recrutement des forces armées.

Le centre d'information et de recrutement des forces armées de la Roche-sur-Yon accueille les jeunes vendéens qui souhaitent rejoindre l'armée.


Accueillis par le major Gerchenowitz, l'adjudant-chef Marteau et L'adjudant Prévot, 387 jeunes ont déposé un dossier en 2017,après l'entretien et les tests, 157 jeunes ont rejoint les rangs de l'armée de Terre.

jeunes vendeens dans larmee 20181001 1369001307Photo souvenir dans les escaliers.

Des jeunes motivés

Parmi les candidats, il y avait deux candidates dont Anaïs, 17 ans, qui était accompagnée de son papa et de sa marraine. « Après mon bac, j'ai décidé de rentrer dans l'armée parce que les compétences que l'on allait acquérir pouvaient être utilisées dans le civil. » Anaïs sera l'œil des soldats. Elle interprétera les images prises par drone. Après une formation à Saint-Maixent pour obtenir le grade de sergent, avant d'être affectée dans un régiment où elle sera formée dans la spécialité qu'elle a souhaitée. De son engagement qui va durer cinq ans, Anaïs ne compte pas en rester là, elle envisage même de faire carrière.


Son papa ne cachait pas sa fierté ce matin « j'ai envoyé un message à toute la famille en leur disant que le petit oiseau sortait de son nid. Je suis très très fier d'elle. »

jeunes vendeens dans larmee 20181001 1451095285Anaïs au centre, à gauche sa marraine et à droite son papa.


Loris a également signé son contrat d'engagement ce matin. Il habite le Château d'Olonne. Son but était de rejoindre l'armée après ses études. Il a un bac S.


En première, quand il réfléchissait à son avenir, il ne savait pas où aller. L'armée a été pour lui comme une évidence. « Je vais m'occuper de tout ce qui est transmission. Je vais être derrière la ligne de front avec ceux qui installent le matériel pour transmettre les informations. » Loris a la volonté d'être utile, de faire quelque chose de vraiment important, c'est sa vocation« je fais un contrat de cinq ans mais mon objectif c'est de faire carrière donc je pense rester jusqu'à ma retraite. »


Sa maman est partagée entre plein d'émotions : émue, fière de son fils. Quand Loris a annoncé à ses parents sa décision de rejoindre l'armée « on était très surpris parce qu'il a eu une réunion d'information au lycée, et suite à ça, nous a révélé sa vocation. Je m'attendais plus à des formations comme un BTS en informatique mais pas qu'il s'engage dans l'armée. C'est son choix, je suis très fière de lui. » 

jeunes vendeens dans larmee 20181001 1538422531Loris et sa maman.

HARKIS 1 sur 1

 

Une cérémonie d'hommage aux harkis et autres membres des formations supplétives s'est déroulée, ce soir, place Albert Ier, en présence de Benoît Brocart, préfet de la Vendée.

 

Dans l'après-midi, la secrétaire d'État auprès de la ministre des armées a annoncé le déblocage de 40 millions d'euros pour les harkis et leurs descendants, ce qui permettra de revaloriser de 400 € l'allocation de reconnaissance des anciens harkis et l'allocation viagère destinée à leurs veuves.

C’est (enfin) officiel ! Le maire l’a indiqué, hier soir, lors du conseil municipal, la Bourse du travail sera réhabilitée.

BOURSE DU TRAVAILAprès des années de spéculation, la Bourse du travail va être réhabilitée.

 

Une démarche de concertation a été organisée avec les organisations syndicales depuis 2014, ce qui a permis d’élaborer différents scénarii avec plusieurs locaux qui ne correspondaient pas. « La meilleure solution qui nous est apparue à tous, c’est la rénovation du site actuel », explique Luc Bouard. Une rénovation lourde va être engagée avec une extension du bâtiment qui sera affectée exclusivement au bénéfice des organisations syndicales.

La future Bourse du travail représentera environ 1900 m² de surface utile. Bureaux et salles de réunion seront répartis sur six niveaux pour le bâtiment principal. Une sortie de secours sera créée sur la parcelle voisine pour désenclaver la cour intérieure.

Les travaux se dérouleront d’octobre 2020 à printemps 2022.

Pendant la période des travaux, les organisations syndicales seront hébergées sur le site de l’ancien IUFM.

« Cette délibération a fait l’objet d’une longue, longue négociation avec les syndicats, avec un aboutissement serein et nous en sommes contents » conclue le maire.

L’enveloppe financière de 2 900 000 euros HT, affectée aux travaux, ainsi que le lancement de la consultation de maîtrise d'œuvre.

C’est le rituel de début septembre. 3205 (effectifs au 30 août 2018) élèves de maternelle et d’élémentaire ont fait leur rentrée scolaire ce matin. Les parents et les enfants étaient au rendez-vous ce matin à l’école Jean Roy transférée à l’ancien IUFM les deux prochaines années scolaires.


Dès 8 heures, les premières familles sont arrivées boulevard Louis Blanc. « Comme c’est un changement de lieu, on a voulu venir plus tôt, ça nous rassurait » nous confiait une mère de famille.

jean roy 20180903 1130716236Pour deux ans l'école Jean Roy est installée à l'IUFM.


Emilie Boutonnet, directrice de l’école Jean Roy, est sereine après un été chargé, avec le déménagement « C’était l’occasion de faire du tri car, vous savez, dans les écoles, on stocke beaucoup et c’est dans ces moment-là que cela permet de faire un ménage. Tout le monde a mis la main à la patte que ce soit l’équipe enseignante, le personnel municipal que je remercie d’ailleurs beaucoup, ça s’est fait vraiment en travail d’équipe. »


Côté effectif, l’école accueille 130 élèves répartis en six classes. « Les effectifs ne sont jamais totalement arrêtés, car il y a des gens qui sont partis en cours d’été qui n’ont pas forcément prévenu et des gens qui arrivent le jour de la rentrée. »


L’école va mettre en place un projet sur le climat scolaire « on va travailler sur les compétences sociales, la communication non violente de façon à former les CM2 à être médiateur. Ça c’est notre projet sur quatre ans que l’on va démarrer dès cette année avec nos partenaires du périscolaire.»


En plus des classes, les élèves disposeront d’une salle de danse, d’une salle de laboratoire de sciences qui servira également de salle d’arts et, bien sûr d’une cours de récréation.


La directrice accompagnée du maire de la Roche-sur-Yon et de l’inspecteur académique, a accueilli les élèves dans la cour. Petite nouveauté cette année, l’accueil dans les classes. Après un appel par classe, les élèves sont montés avec leur famille dans les classes pour que tout le monde voie les locaux et fasse la connaissance de l’équipe enseignante.

jean roy 20180903 1130716236Le maire a remis des tablettes numériques pour l'apprentissage des enfants.

Côté famille, on est confiant. Même si l’école a changé, cela fait un peu plus loin pour Mathilde qui est venue accompagner sa fille Anaïs. La maman est un peu stressée car il va y avoir de nouveaux enseignants. Son stress passera : « dès que j’aurai déposé ma fille, ça sera passé. »


Anaïs, 6 ans, va faire son entrée en CP. Elle n’est pas stressée bien au contraire elle a hâte que l’école commence « parce que je vais retrouver mon chéri. J’ai sa photo dans mon sac d’école et j’ai même une lettre d’amour pour lui. »

jean roy 20180903 1130716236Anaiï et sa maman.


Luc Bouard, le maire de la Roche-sur-Yon était présent. Après avoir fait le tour des classes, il ne cachait pas sa satisfaction de voir que « la rentrée scolaire a l’air de bien se passer. »


Dernière rentrée scolaire pour le groupe scolaire pont Boileau.

C’est la dernière rentrée scolaire pour les élèves du pont Boileau qui changeront d’établissement l’année prochaine pour un bâtiment flambant neuf qui sera livré en 2019. Les travaux du groupe scolaire avancent normalement. « Il n’y a pas de souci de timing, on a eu assez de retard l’année dernière, on est serein pour la rentrée 2019 »  explique Luc Bouard.

 

jean roy 20180903 1130716236

Abonnez-vous à notre newsletter
chargement