500 personnes étaient présentes ce matin, place Napoléon, pour le défilé de la fête du travail. Le cortège a rejoint la préfecture pour se disperser sur le parvis de la gare.

 1er mai et muguette 20180501 1606983536

 

Qui dit 1er mai dit aussi muguet. Angie, 13 ans, était l’une des vendeuses de muguet ce matin, dans le centre-ville de la Roche-sur-Yon.

 1er mai et muguette 20180501 1972984501

Elle souhaite acheter une tablette avec l’argent récolté. Elle n’est pas très rassurée par le résultat d’aujourd’hui car elle constate que la vente fonctionne moins bien que les années précédentes. Le muguet vient de la récolte de chez son papi où elle passe quelques jours de vacances.


« La récolte a été un peu mieux cette année que l’année dernière » a confié le papi.  Angie a 70 bouquets à vendre. Accompagnée par son papi, elle espère en vendre quelques-uns quand même pour pouvoir s’acheter sa tablette.

Ce matin, une vingtaine de salariés du magasin Carrefour à Saint-André d'Ornay manifeste pour défendre leurs pouvoir d'achat et leurs emplois. 

carrefour manif 31 mars 2018 20180331 1381410155Le magasin Yonnais compte 140 salariés. 40 % d'entre eux suivent la grève.

Même si Carrefour La Roche n'est pas, pour l'instant, impacté par les restructurations annoncées en janvier par le PDG Alexandre Bompard, les salariés craignent que le magasin passe en location-gérance ce qui signifierait pour eux une perte de pouvoir d'achat et une suppression de postes.

La mise en location-gérance de 5 hypermarchés est également inacceptable en l’état, pour les grévistes car elle fait perdre trop de droits aux salariés.

Ce matin, certains clients étaient solidaires avec les employés grévistes et sont partis faire leurs courses ailleurs. Le magasin n'est pas bloqué par les grévistes, ils informent la clientèle.

"Si Bompard ne cède pas pour rétablir les 600 € de participation que l'on perd, le mouvement va se durcir " indique Pascale Guillet, déléguée syndicale Force Ouvrière.

Pascale a 27 ans de Carrefour. Elle a constaté une dégradation depuis une dizaine d'années. "Tout doucement. Mais depuis que Bompard est arrivé, il parle de suppression d'emplois et on ne sait pas tout..."

Le mouvement de grève va durer toute la journée. Le magasin reste ouvert avec des effectifs réduits.

 

1500 manifestants, selon les syndicats, et 1100 selon la police ont manifesté cet après-midi, à l’appel de l’intersyndicale ((CFE-CGC, CFDT, CGT, FO, FSU, Solidaires).

 

La manifestation pour la fonction publique est partie du parvis de la gare puis a emprunté la rue Clemenceau avant de rejoindre la préfecture.

 

sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465sncf 20180322 1870442465

DSC 0855Les syndicats d’enseignants avaient appelé les parents d'élèves à se mobiliser à l'occasion du Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN). Ils étaient un centaine, ce soir, à manifester devant la maison des sports de la Roche-sur-Yon.

 

Ils dénoncent 44 fermetures de classes dans 308 écoles sur le département, soit 15% des écoles impactées en Vendée. Sur la Roche, quatre écoles qui seraient concernées.Deux maternelles ( Flora Tristan et Pont Boieau ) et deux élementaires (Marcel Pagnol et Laënnec).

 

"On peut vraiment s'inquiéter sur le devenir de l'école publique. On est sur une attaque sans précédent dans le département" commente les réprésentants de la FCPE.

 

DSC 0850DSC 0863

En début d'après-midi, un petit groupe d'agriculteurs a manifesté place Napoléon pour dénoncer l'accord Mercosur, le marché commun avec l'Amérique du Sud.

 

DSC 0511"Le gouvernement français est en train d'accepter de la viande brésilienne qui va détruire des agriculteurs français. Ramener de la viande sans les mêmes normes sanitaires de contrôle dans nos cantines scolaires, ça pour nous, c'était inadmissible" dénonce Cédric Mandin, membre de la FDSEA, et agriculteur à Sainte-Cécile.

 

 

Pour le représentant de la FDSEA, un tel accord pourrait voir la disparition de 30 000 exploitations en France. "100 000 tonnes, cela correspond à 200 à 300 000 vaches qui arriveraient, cela représente 10 exploitations au Brésil". À titre de comparaison, en Vendée il y a une cinquantaine de vaches par exploitation.

 

Les agriculteurs ont été reçus à la préfecture en fin d'après-midi.

 

DSC 0520DSC 0520DSC 0520DSC 0520

ehpad 2018 20180130 1401284503Aux cris de « EHPAD en colère, il y en a marre de la galère » 500 personnes ont manifesté devant le conseil départemental de la Vendée cet après-midi à la Roche-sur-Yon pour dénoncer les sous-effectifs dans les établissements vendéens.

 

À la Chaize-le-Vicomte, La Ferrière, le personnel a eu droit à un quart d'heure de grève. Pour Bournezeau, il n'avait droit qu'à une heure. Les représentants syndicaux étaient révoltés : « où est le droit de grève ? »

 

Aurore Brossard a 22 ans d'ancienneté comme aide-soignante à l'EHPAD de la Vigne-aux-Roses.


« Depuis le mois de novembre, nous n'avons pas de directrice. C'est l'adjoint qui fait le travail. En février, la directrice d'un autre EHPAD va assurer également la direction de notre établissement. »


L'EHPAD de la Vigne-aux-Roses compte 80 résidents. « Nous sommes 15 aides-soignants. On doit être minimum cinq le matin à s'occuper des résidents ce qui fait au minimum un quart d'heure par résidents.»

 

"On fait le minimum de ce qu'on peut faire, c'est-à-dire que si on prend les résidents qui ont besoin de parler, on ne peut pas, ce n'est pas qu'on ne veut pas, mais on ne peut pas, on n'a pas le temps. Parce qu'on a une sonnette à droite, une sonnette à gauche, on sort d'une chambre et il faut aller dans une autre aussitôt. C'est la course tout le temps. On ne peut pas se poser avec le résident en tête-à-tête et avoir une vraie discussion."


Aurore a même des collègues en Vendée qui, quand elles débauchent, rentrent dans leur voiture, et elles pleurent. « Voilà où on en est. »

 

Le travail d'aide-soignante n'est pas simple avec des pathologies de plus en plus lourdes. Elles subissent souvent des violences verbales quotidiennes. « On a même des violences physiques de la part des patients. Effectivement c'est dû à la démence. Mais à un moment donné, nous sommes aussi des êtres humains. On n'est pas là pour se faire taper dessus. »

 

Avec plus de personnel, les personnes âgées seront plus écoutées « pour calmer une crise par exemple »

 

Aurore Brossard aime son métier. « J'aime ce que je fais, mais je n’aime pas la façon dont je le fais au quotidien. » Elle veut garder espoir que les choses changent enfin « surtout pour les résidents. »

 

ehpad 2018 20180130 1168264537Annie est venue exprès de Nantes pour soutenir les soignants qui s'occupent de ses parents placés à l'EHPAD de la Vigne-aux-Roses à la Roche-sur-Yon.


Ses parents sont placés. « On voit bien que les conditions ne sont pas idéales. On ne peut pas demander plus au personnel qui déjà se plie en quatre pour que les choses se passent bien. »

 

Annie voit bien que le personnel manque de temps pour s'occuper de ses parents qui sont dépendants . Ils n'ont aucune autonomie. « Depuis quatre ans, on voit qu'il y a beaucoup de personnes dépendantes, de moins en moins de gens autonomes donc sûrement plus de travail pour les personnels qui eux n'ont pas augmenté. »

 

« Dans le salon, quand on voit qu'il y a 8 personnes qui attendent qu'on s'occupe d'elles et qu'il n'y a pas un seul accompagnant, car le personnel est occupé dans les étages, moi je ne trouve pas ça normal. »


Et pourtant, les familles payent. Environ 1800 € par résidents pour un mois.


Les représentants des manifestants devraient être reçus par le président du Conseil départemental à 17 heures.

 

Retour en images.

 

manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412manifestation de soutien aux migrants 21 ocotbre 2017 20171017 1374453412

Un service minimum est en place aujourd'hui pour les bus d'Impulsyon suite à un mouvement de grève nationale.

 

36 grévistes sur les 112 personnes que compte l'entreprise participent au mouvement. "Les revendications portent sur les accords de branches avec l'Union des Transports Publics qui n'aboutissent pas et sont en standbye depuis des années" indique Nathalie Bordron déléguée syndicale à la CTY.


De son côté, la direction assure "avoir mis en place un service le plus complet possible avec les conducteurs qui n'étaient pas grévistes pour essayer de pénaliser le moins de personnes".

Les bus devraient circuler normalement demain.

greve impulsyon 20171020 1063062397

Plus de mille manifestants de la fonction publique étaient présents en début d'après-midi, place Napoléon, pour exprimer leur colère. 

 

laurent berger 20171010 1025800299Profitant d'un voyage dans la région prévu de longue date, avec des militants CFDT de l'énergie, ce matin, Laurent Berger, le secrétaire général de la CFDT, était présent à la manifestation des fonctionnaires à la Roche-sur-Yon. "Les agents publics sont une richesse car ils participent à l'éducation, à la santé à la sécurité, mais aussi à la vie quotidienne des citoyens français. Le deuxième enjeu est la question du pouvoir d'achat. On revendique auprès du gouvernement, et on le rencontrera le 16 sur ce sujet, qu'il y ait une vraie progression de carrière dans les fonctions publiques."

 

De son côté, Nicolas Rougé pour la CGT ne cachait pas son mécontentement.  "On sait qu'il y a un gouffre entre nous et la CFDT. Pour nous, ce qui est important, c'est le droit des salariés. Au niveau de l'intersyndicale (CGT, FO, FSU et Solidaires), on dit non à l'austérité. "

 

Le cortège s'est dirigé vers le conseil départemental, puis vers le boulevard Aristide Briand direction la Préfecture où une délégation a été reçue.

 

manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518manifestations 10 ocotbre 2017 fonctionnaires laurent berger 20171010 2098963518

Ils étaient 500 selon les syndicats, et 400 selon la Police, à manifester cet après-midi contre les réformes du gouvernement.

 

Les revendications des manifestants portaient sur les retraites, les ordonnances sur la loi travail et la hausse de la CSG.

 

Le cortège s'est arrêté devant le conseil départemental où une trentaine d'agents manifestaient contre la fermeture de centres d'entretien routier. "Par mesure d'optimisation, le conseil départemental veut fermer des centres d'entretien routier" explique Josselin Abjean secrétaire de la CGT au département.
Les 26 centres d'entretien routier dont dispose le département comptent 300 agents.

 

Les centres d'entretien seront donc plus loin et donc les interventions plus lentes. " Ça va à l'encontre de la sécurité routière voulue par le Préfet".


À six mois du Tour de France les agents veulent montrer une belle image de notre département. " Ça ne se fait pas tout seul. Ce n'est pas pour trois jours dans l'année, c'est toute l'année. On veut que cela soit correct pour la sécurité de nos concitoyens".

 

16 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 209597236516 novembre 2016 20171116 2095972365

Abonnez-vous à notre newsletter
chargement