Les patients du centre médical Les Alouettes, du quartier de la Liberté, sont inquiets, car deux médecins ont annoncé leur départ en Juillet prochain, laissant sur le carreau près de 3000 personnes.


La Roche-sur-Yon n'est pas la seule ville touchée par la désertification médicale. Et il y a des raisons de s'inquiéter pour l'avenir car la moyenne d'âge des médecins vendéens est de 53 ans. Des départs volontaires de médecins en exercice interrogent.

 

A la Liberté, deux départs de médecins sur les quatre présents inquiètent les habitants. Une pétition est en cours à la pharmacie du quartier. " Je ne sais pas comment je vais faire pour mon suivi médical et mon traitement après. J'ai appelé tous les cabinets médicaux de la Roche et ils n'ont aucune place" nous confiait une patiente.

Le docteur Patricia Mesle, qui exerce depuis 20 ans, et le docteur Cathy Bender, qui exerce depuis 12 ans, ont décidé de jeter l’éponge en juillet prochain. Elles exerçaient au cabinet médical « Les alouettes ».


Le docteur Mesle va se diriger vers la nutrition et le docteur Bender vers des remplacements.

Cathy Bender n’en peut plus « on refuse environ sept patients par jour et par médecin soit 28 refus pour l'ensemble du cabinet. Je n’ai pas fait médecine pour être dans le refus de soins. »


Le médecin dénonce ses conditions de travail. Tous les trois mois, la sécurité sociale vient effectuer des contrôles sur les prescriptions antibiotiques et les arrêts de travail. C'est ce qu'on appelle la rentabilité dans le domaine de la santé. « En fait, vous avez fait médecine avec des valeurs humaines. On nous oppose une logique comptable qui vous impose d’aller plus vite. »

pharmacie liberte 20180306 2086900254

Le centre médical des alouettes accueillera deux médecins en juillet au lieu de quatre actuellement.

De 6 mois à 1 an pour voir un spécialiste.

Cathy Bender constate que les rendez-vous chez les spécialistes sont très loin, il faut six mois à un an pour voir un dermato ou un ophtalmo.

« Par exemple, j’ai eu le cas lundi avec une patiente qui est venue me voir et qui se sentait fatiguée. Elle avait un trouble du rythme cardiaque. Je l’ai envoyée aux urgences qui m'ont renvoyé la patiente en soirée en me disant de lui organiser un rendez-vous chez le cardiologue. Je ne suis pas cardiologue. Effectivement, il y avait un trouble du rythme cardiaque qui a été enregistré. J’avais presque une heure de retard, mais ce n’est pas grave on a fait ce qu’il faut avec la patiente. J’ai appelé tous les cardiologues de La Roche et cette dame a rendez-vous le 10 juillet alors qu’elle est passée par les urgences ! »
Le fils de la dame est revenu voir le docteur en lui disant que s’il arrivait quelque chose à sa mère, le médecin était le responsable, car le dernier à l’avoir vue. « Moi non plus, je ne suis pas à l’aise avec ça ».

« Le discours de l’ARS est clair : on n’est plus médecin de famille on est des médecins traitants. La moyenne européenne par consultation est de 13 minutes. Si on vient pour quelque chose de rapide, c’est possible. Mais, par exemple, pour les bébés il faut les déshabiller ou les gens âgés c’est difficile de les brusquer, c’est compliqué. Ou alors on n’examine plus personne. C’est pour cela aussi qu’ils [l'ARS] pensent que la télémédecine deviendra incontournable. On ne verra les gens que par caméra. Pour prendre une tension ou ausculter ça devient plus compliqué. »

Cathy Bender constate que les jeunes médecins qui viennent faire un remplacement leur ont fait part de leur réticence à s’installer à la Roche, préférant Nantes, car la durée de réponse d’un spécialiste est de quelques semaines au lieu de plusieurs mois dans le chef-lieu de la Vendée.


« C’est du gâchis » confie le docteur Bender. « Le système est en train d’épuiser les vocations. »

 

Cathy Bender va mettre un terme à son activité après avoir exercé 12 années comme médecin généraliste.

« Ça devient compliqué au niveau de la vie familiale et la vie du cabinet, car je sens qu’il faudrait que je consulte plus pour répondre à la demande. Moi, j’ai une famille qui trouve que je travaille trop. À cela, il faut rajouter les nuits et les week-ends de garde. Moins on est nombreux plus ça revient souvent. »

« Je vais faire des remplacements parce que je n’arrive plus à trouver mon équilibre entre ma vocation initiale et ce qu’on veut faire de moi. Je vais aller faire des remplacements ailleurs pour voir s’il y en a qui ont trouvé cet équilibre-là. Moi, je n’ai pas fait médecine pour gagner 10 000 € par mois. Je m’en fous ! Je veux m’épanouir dans ce que je fais parce que ça reste un bon métier. On a un beau métier. Je veux retrouver du sens. »


Certains de nos collègues ont craqué en Vendée et en France aussi. Des médecins qui craquent, qui divorcent, qui font des Burn-out…

 pharmacie liberte 20180306 1014546566

Nicolas Orion est le pharmacien du quartier. Il est installé depuis trois ans. Il s’interroge sur le quartier qu’il juge abandonné par les pouvoirs publics. Il avait alerté le maire à ce sujet à plusieurs reprises, qui lui aurait indiqué que la prochaine maison médicale serait pour le quartier. Le pharmacien n’a rien vu venir depuis.


« Ils ont aidé au financement de celle qui est aux Forges, il y en aura bientôt une autre au Bourg, ils ont participé à celle de Ramon. Pour le quartier de la Liberté qui est pourtant un quartier prioritaire, je pensais que la municipalité avait fait quelque chose et ils n’ont toujours rien fait » clame Nicolas Orion.


Tous les jours, le pharmacien est interpellé par ses clients qui sont inquiets. « À partir de l’été prochain, même pour une fièvre, ils iront aux urgences. Idem pour des personnes âgées qui ont des traitements assez lourds qui appellent toutes les maisons médicales et personne ne les prend. Elles vont se retrouver sans médecin. »

Une pétition

Depuis 15 jours, une pétition est à la signature à la pharmacie. Elle a recueilli 450 signatures pour le moment.


La pétition sera remise au maire à l’occasion d’une rencontre le 27 mars.


Ne sachant plus quoi faire, des patients ont écrit au Président de la République.


Pour Nicolas Orion, « l’avenir de la médecine passe par le travail en coopération entre les professionnels de santé : kinés, infirmiers, pharmaciens, médecins. » Le pharmacien est installé depuis trois ans et il souhaite instaurer ce fonctionnement dans le quartier, mais pour cela il faut des médecins.

La maison de la santé semble être la structure qui permettrait d’avoir une bonne synergie médicale un peu comme cela existe dans les autres quartiers. « C’est l’avenir, les projets pluri-professionnels. Si besoin, la pharmacie, je suis prêt à la bouger » conclue le pharmacien

4 médecins arriveront à la Généraudière d'ici la fin de l'année.

luc bouard 20180312 1677384596Interrogé, Luc Bouard, maire de la Roche-sur-Yon, regrette le départ des médecins en précisant que ce n'est pas le fait de la municipalité.
" La municipalité a ouvert deux Maisons de Santé Pluridisciplinaires, elle s'apprête à construire avec ORYON un centre médical privé sur le Bourg. Le bâtiment Biron Santé, rue de Gaulle, va être équipé pour recevoir des médecins aussi. Le Centre Municipal de Santé, qui a été placé comme promis, dans le sud de la ville, à proximité des quartiers Vigne-aux-Roses, Liberté et Généraudière, va recevoir d'ici la fin de l'année quatre médecins, et on continue à travailler sur le recrutement de jeunes médecins à travers la visite de Facultés."

Il faut séduire, expliquer et convaincre.Les Maisons de Santé Pluridisciplinaires (MSP) semblent être une réponse adaptée, d'après le Maire . Pour faire venir les médecins à la Roche "il faut fournir les lieux, aller voir les gens, les convaincre pour les amener sur notre territoire en leur proposant des lieux qui sont déjà prêts, comme les MSP, avec un projet et un environnement médical pour pouvoir les attirer ici. "


Et de rappeler que le pharmacien de Carrefour, lui, a fait une démarche tout à fait privée pour aller chercher des médecins à l'étranger et les faire s'installer ici.

"Quand on a prévu il y a deux ans d'installer la MSP à la Généraudière, c'est parce qu'à ce moment-là, il y avait des médecins à la Liberté. Il doit y avoir quatre médecins à la Géné d'ici la fin de l'année."

la maison de la sante municipale 20170915 1254362857Installé au 2, rue des Etangs, à la Généraudière, le centre municipal de santé, ouvert depuis le 4 septembre, a été inauguré ce soir.


Située dans les anciens locaux de l'école d'art, la maison de la santé municipale accueille un médecin, un autre arrivera lundi prochain.

 

Dans un entretien qu'il nous a accordé, Luc Bouard nous avait rappelé comment lui est venue l'idée de ce nouvel accueille de santé à la Roche. "Lorsque l'on a abordé ça en conseil municipal et à plusieurs reprises, lors de discussions informelles, Anita Charrieau m'avait lancé une perche en disant que d'autres communes avaient fait le choix d'un centre médical municipal de santé. Et de savoir pourquoi nous on ne le ferait pas. J'ai trouvé que l'idée étaient pertinente même si pour moi l'exercice libéral de la médecine est à privilégier, mais dans une situation où les temps sont vraiment difficiles sur le sujet, j'ai préféré une discussion vraiment pragmatique à une position politicienne.

 

Une bonne idée n'est ni de gauche, ni de droite, ni du centre, elle est tout simplement dans l'intérêt des Yonnais, et il n'y a aucune raison de ne pas l'appliquer quand elle répond à l'intérêt général. "

 

la maison de la sante municipale 20170915 1505116220Présente à l'inauguration, Anita Charrieu, conseillère municipale Front de Gauche, qui avait porté cette question avec sa liste "La Roche est à vous" pendant les dernières élections municipales, se souvient. "À l'époque on avait fait une carte de la Roche pour établir un état des lieux de quartier de la Roche pour savoir s'il y avait ou pas un médecin. Pour nous c'était une priorité". Anita Charrieu n'est pas aigrie que la proposition de sa liste soit reprise par un maire Les Républicains. " Le point que l'on partage avec Luc Bouard, c'est d'être des élus utiles. Si un centre municipal de santé se met en place, pour moi, quelque soit la couleur politique, j'en n'ai rien à faire. Ce qu'il faut c'est que les habitants aient une réponse à leurs besoins."

 

Le centre médical de santé est ouvert, sur rendez-vous : du lundi au samedi matin; sans rendez-vous : du lundi au vendredi de 11 h à 12 h. Le secrétariat médical, de 9 h à 12 h, et de 15 h à 19 h. Une affiche précise à l'entrée, que La maison de la santé municipale reçoit "uniquement les patients domiciliés à la Roche-sur-Yon qui n'ont actuellement plus de médecin traitant."

 

Contact :
La maison de la santé municipale
2 rue des Étangs
85000 La Roche-sur-Yon.
02.51.62.16.02

la maison de la sante municipale 20170915 1786426784la maison de la sante municipale 20170915 1786426784la maison de la sante municipale 20170915 1786426784

Smic, plafond de la sécurité sociale, optique et appareils auditifs, mal de dos, permis de conduire, stationnement payant, logement social, offre de prêt immobilier, prix du timbre...

 

Voici les changements administratifs qui vont impacter votre vie quotidienne à partir du 1er janvier 2018.

 

SMIC

À partir du 1er janvier 2018, le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) va être revalorisé de 1,24 % (contre 0,93 % au 1er janvier 2017). .

 

Le nouveau montant du Smic brut horaire sera donc porté à 9,88 € au 1er janvier 2018 (contre 9,76 € depuis le 1er janvier 2017) soit 1 498,47 € mensuels sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires.

 

SANTÉ

Mal de dos
Coltramyl, Miorel, Myoplege... Si vous êtes sujet au mal de dos, vous connaissez peut-être ces médicaments à base de thiocolchicoside sous forme de comprimés ou de gélules.

 

À partir du 2 janvier 2018, ils ne seront plus remboursés.


Optique et appareil auditif
Vente de produits et prestations d'optique ou d'appareil auditif : au 1er janvier 2018, l'information des consommateurs sera renforcée.

 

Les consommateurs devront avoir accès à :

 

► un affichage en magasin de la remise obligatoire d'un devis avant tout achat ;
► un affichage lisible de l'extérieur, en vitrine, ou sur le site internet de vente, du prix et de l'intitulé des prestations effectuées par l'opticien ou l'audioprothésiste ;
► un contenu et une présentation normalisée des devis remis avant la vente des produits et prestations ;
► un contenu du modèle de la note remise avant paiement intégral à l'assuré ou à son ayant droit (avec notamment les éléments prévus par le devis, les noms et prénoms du patient, le médecin prescripteur...).

 

Le contenu des devis actuels sera aussi clarifié en dissociant d'un point de vue tarifaire produits et prestations, les nouveaux devis devant faciliter les comparaisons et mieux renseigner les consommateurs sur les modalités de prise en charge par les complémentaires de santé.


Concernant les questions d'audioprothèse, il est rappelé également le caractère non-optionnel des services associés à l'appareillage auditif en spécifiant dans le devis le nombre de séances destinées à adapter ou régler l'appareillage auditif dont doit bénéficier a minima le consommateur.

 

11 vaccins obligatoires
le nombre de vaccins obligatoires passe de 3 à 11 pour les jeunes enfants.


AUTO

Stationnement payant
Les automobilistes qui ne payent pas du tout (ou pas en totalité) le montant du stationnement payant s'exposent à devoir payer une amende. À partir du 1er janvier 2018, ils devront régler un forfait de paiement différé, appelé « forfait de post-stationnement ». Son montant variera d'une commune à l'autre contrairement à aujourd'hui où l'amende est fixée à 17 € sur l'ensemble du territoire.

Il ne pourra pas être supérieur au tarif applicable sur la zone concernée en cas de paiement immédiat pour la durée maximale de stationnement prévue.

Le montant de ce « forfait de post-stationnement » est notifié :

► soit par apposition d'un avis de paiement exigible sur le véhicule concerné ;
► soit par envoi postal au domicile du titulaire du certificat d'immatriculation ;
► soit parfois transmis sous une forme dématérialisée à certains titulaires de certificats d'immatriculation.


Le « forfait de post-stationnement » doit être réglé en totalité dans les 3 mois suivant la notification de l'avis de paiement dû. À défaut, ce forfait est considéré comme impayé et fait l'objet d'une majoration.

 

Permis de conduire
Les modalités de l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire des catégories B et B1 évoluent. À côté de la vérification d'un élément technique du véhicule et de la question en lien avec la sécurité routière, il introduit une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours.

 

LOGEMENT

Logement social

À partir du 1er janvier 2018, l loi « égalité et citoyenneté » :

 

► abaisser le plafond de ressources au-delà duquel les locataires perdent leur droit au maintien dans les lieux (ressources supérieures, pendant 2 années consécutives, à 150 % des plafonds de ressources tels qu'ils sont fixés pour l'attribution des logements financés en prêt locatifs sociaux, PLS ) ;

► de réduire à 18 mois le délai à compter duquel la perte de ce droit au maintien devient effective, ce délai intervenant à partir du 1er janvier de l'année qui suit les 2 années de dépassement des plafonds de ressources ;

► de rendre possible la résiliation du bail du locataire en l'absence de réponse à l'enquête annuelle sur les ressources pendant 2 années consécutives dès lors que le logement se situe dans une commune se caractérisant par un déséquilibre important entre l'offre et la demande de logements.

 

Offre de prêt immobilier
Au 1er janvier 2018, les banques et les établissements de crédit qui imposeront la domiciliation des salaires (ou des revenus assimilés) pour l'octroi d'un crédit immobilier seront en effet tenus d'en informer clairement l'emprunteur ; de préciser la nature de l'avantage individualisé obligatoirement consenti en contrepartie.


La domiciliation des salaires ou des revenus ne pourra toutefois excéder une période de 10 ans sans pouvoir excéder la durée du prêt.

 

Si l'emprunteur ne respecte pas son engagement, la banque pourra supprimer l'avantage consenti pour l'ensemble des échéances restantes.

 

À l'issue du délai prévu dans le contrat, l'emprunteur pourra choisir de domicilier son salaire ou ses revenus dans un autre établissement, tout en conservant l'avantage individualisé jusqu'au remboursement intégral du prêt, sans risquer des pénalités.

 

Toute clause par laquelle le prêteur conditionnerait l'octroi du prêt à la condition de domiciliation sans l'assortir en contrepartie de l'avantage individualisé, serait réputée non écrite.


PRIX DU TIMBRE

Timbre vert ou rouge, colissimo... Les tarifs du service universel postal augmenteront d'environ 5 % en 2018.

 

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a rendu son avis sur les évolutions tarifaires 2018 des offres d'envoi de courrier et de colis relevant du service universel postal.

 

Pour les particuliers, le prix du timbre vert (pli distribué sous 48 heures en France métropolitaine) passera de 0,73 € à 0,80 €. Celui du timbre rouge (lettre prioritaire) sera porté à 0,95 € (contre 0,85 € aujourd'hui).

 

L'« Ecopli » , formule la plus économique (envoi en quatre jours en moyenne), va augmenter de 0,71 € à 0,78 €.

 

Les tarifs Colissimo, augmenteront quant à eux de 1,5 % au 1er janvier.

 


GAZ

Les tarifs réglementés du gaz vont augmenter de 6,9 % au 1er janvier 2018.

Organisée dans le cadre de la journée mondiale contre le diabète, qui aura lieu le 14 novembre, une marche contre le diabète était organisée ce matin à la Roche. 115 personnes ont bravé la pluie pendant 7 kms au départ de la place Napoléon.

 

L' excès de sucre dans le sang touche 27 000 vendéens qui sont atteints du diabète.

 

marche de lespoir contre le diabete 20171112 1466155649Pour Séverine Jelu, l'organisatrice de l'évènement, elle-même touchée par la maladie, "les conséquences de la maladie sont juste terribles : ça atteint le coeur, les reins, les pieds, les artères et les yeux. ça fait beaucoup de choses à contrôler."

 

Quand on est diagnostiqué diabétique, c'est pour toute la vie. "En ce qui me concerne, j'ai réussi à réguler la maladie, même si je reste diabétique, je n'ai aujourd'hui plus aucun traitement. Je régule la maladie toute seule. J'ai perdu 55 kg en deux ans après avoir repris une activité sportive complétée par une alimentation équilibrée."

 

marche de lespoir contre le diabete 20171112 1736364514La Fédération de Vendée des diabétiques de Vendée organisait des dépistages gratuits dans le hall de l'Hôtel de Ville.

 

La participation demandée était de 5 € . Les fonds récoltés seront versés à l'association des diabétiques de Vendée et du Centre d'études Européen du diabète de Strasbourg.

 

Une seconde édition sera organisée le 18 novembre 2018.

 

marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124marche de lespoir contre le diabete 20171112 1048963124

Ne plus se souvenir de ce que l’on vient de faire, pire, ne plus reconnaitre ses enfants ou l’être aimé, tel est le quotidien de nombreuses personnes touchées par la maladie d’Alzheimer.

 

Répéter encore et encore pour ne pas oublier ou pour tout simplement parce que la mémoire vient de faire défaut, pour l’entourage, la vie quotidienne peut parfois devenir lourde et finir à l’épuisement.

 

Tout cela, les Douillard l’ont vécu et le vivent encore, même si leur père, dit papi, est entré à l’ehpad de Saint-Martin-des-Noyers. « Ça fait mal de le voir dans cet état », s’exprime Maryvonne Praud, l’une de ses quatre filles.

 

Très vite, les enfants, et même la descendance, dont beaucoup de Yonnais, entrent en résistance.

 

Pour aider à leur manière ces aidants méritants, les membres de la famille veulent faire un don à France Alzheimer. Et si la maladie touche la mémoire, c’est par le théâtre qu’ils ont décidé de lui faire un pied de nez. Certains sont déjà acteurs depuis des années.

 

Alors ils créent les Douill’Artistes, réalisant tout de A à Z. Patrick Tirton, l’un des leurs, marié à une fille Douillard, prend sa plume et écrit la pièce « Saint-Honoré-les-Bouses ».

 

Les décors stockés chez un cousin sont réalisés par Bernard. Costumes, billetterie et même la mise en scène, tout est géré de main de maitre par la famille. Plus de cinquante personnes, tous unis par les liens du sang, se prêtent au jeu. Les 23 et 24 septembre, ils étaient sur les planches de la Longère de Beaupuy. Les bénéfices ont été versé à l’antenne vendéenne de France Alzheimer dans le but d’aider les aidants.

 

douillartistes 20171012 1925596563Contacts:
Facebook Douill’Artistes
Site : les-douillartistes-48.webself.net
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

La Maison de santé pluri-professionnelle (MSP) Gaston Ramon ouvre ses portes le 29 mai, avec ses premiers occupants : 5 médecins généralistes et 3 infirmières, dont 1 infirmière Action de santé libérale en équipe (Asalee).

 

Elle a été inaugurée ce matin en présence de Luc Bouard, maire de La Roche-sur-Yon et président de La Roche-sur-Yon Agglomération;

 

A lire également : La Roche-sur-Yon : Une nouvelle maison de la santé, rue Gaston Ramon.

maison de la sante 20170610 1317472794

 

La caserne des sapeurs-pompiers de la Roche ouvre en grand ses portes toute la journée, pour faire connaître au public leur quotidien et sensibiliser aux gestes de premiers secours.


Les portes sont ouvertes toute la journée, de 9 h à 19 h. Au programme : démonstrations de manoeuvres d'incendie et de secours à la personne, et animations.

 

Un bal populaire cloturera la soirée à partir de 20 h.


Entrée gratuite.

pompiers 20170610 2026208477pompiers 20170610 2026208477pompiers 20170610 2026208477pompiers 20170610 2026208477pompiers 20170610 2026208477pompiers 20170610 2026208477

Abonnez-vous à notre newsletter
chargement