C'est officiel, le conseil municipal de mardi dernier a délibéré en faveur du transfert du siège de la ville, de la salle du conseil municipal et de la salle des mariages à partir de 2019, date de la fin des travaux dans l'îlot de la poste.


SALLE DES MARIAGESLa salle des mariages de l'Hôtel de ville.

La salle des mariages, située au deuxième étage de l'actuel hôtel de ville, va célébrer ses dernières unions avant d'intégrer une nouvelle salle toute neuve début 2019.

Pour la salle du conseil municipal, c'est la même chose: le 17 décembre 2018 se tiendra le dernier conseil à l'hôtel de ville. Il sera transféré provisoirement au siège de l'agglomération, rue Goscinny, en attendant de rejoindre ses nouveaux locaux, dans le nouvel ilôt de la poste, début 2019.

Y a-t-il précipitation ?

Non, si l'on en croit Luc Bouard, qui a précisé en répondant à une question de l'opposition " l'arrêté préfectoral demandant la mairie de quitter les lieux datant de septembre 2003. Venez assister à un mariage, vous verrez que l'escalier tremble. Donc oui, il faut quitter ce bâtiment le plus vite possible."

L’histoire des secrets de Louison commence en mars 2016 à Challans. Autour de la marque Only, le principe de ce magasin de prêt-à-porter féminin est d’amener en permanence de la nouveauté, tant dans les vêtements que dans l’accessoire.

 

 Forte de son succès, l’enseigne se développe rapidement lors de points de vente saisonniers à Saint-Jean-de-Monts, la Tranche-sur-Mer et Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

 les secrets de louison ok 20180525 1097348857Elodie Chapeleau, gérante et Mélanie Martineau, vendeuse.

 

Depuis le 3 mai dernier, une boutique a même ouvert ses portes au 31, rue Georges Clemenceau à la Roche. « Toutes les semaines, nous recevons de nouveaux produits. Le but est de ne pas retrouver le même vêtement sur le dos de la copine », souligne Elodie Chapeleau, l’une des deux gérantes avec Sébastien Guilbaud.


Avant de créer les secrets de Louison, Elodie Chapeleau travaillait déjà avec la marque Only. Mais quand la devanture dans laquelle elle se trouvait a été reprise pour un autre projet, elle a sauté le pas et s’est installée en plein centre de Challans. « Le cœur de notre clientèle reste les femmes de 25 à 45 ans. Pourtant, nous avons des clientes fidèles à partir de 14 ans et jusqu’à 70 ans. Nous varions beaucoup nos modèles : coupes, imprimés. Si un coup de cœur a lieu, nous conseillons toujours à nos clientes de concrétiser rapidement leur achat car nous ne recommandons jamais deux fois les mêmes articles. Et 10 jours après, ils peuvent avoir disparu de nos rayons ».


Les secrets de Louison sont ouverts le lundi de 14h30 à 19h et du mardi au samedi de 10h à 19h. Pour plus de renseignements : 09 86 61 62 80.

La circulation est très difficile dans le quartier des Halles, et surtout autour de la place des Halles, qui reste bloquée à cause des travaux.

Plusieurs lecteurs nous ont fait part de leur mécontentement quant au blocage des rues.  Et c’est la même chose pour se stationner. Le parking souterrain est fermé pour des raisons de sécurité liées à l'enlèvement de la verrière de la place du 8 mai 45. La réouverture du parking est programmée pour le 30 avril, soit dans deux semaines. Le stationnement dans le quartier reste très difficile.

circulation les halles 20180417 1098768667Rues barrées, l'accès aux Halles et très perturbants pour ceux qui souhaitent s'y rendre.

 

Autres points noirs, les rues autour de la place du marché qui sont inaccessibles, là aussi, à cause des travaux.

 

"À pied, c'est un vrai parcours du combattant pour circuler. Beaucoup de gens tournent en rond pour arriver où ils veulent aller. Pourquoi avoir bouclé toutes les rues en même temps ?" s'interroge un riverain.

« J’arrive du centre-ville, que j'ai pu rejoindre en rallongeant mon itinéraire car, pour y accéder, des travaux partout des rues barrées partout ! Parking des Halles fermé et toutes les rues autour barrées. Il faut aller très loin du lieu que l'on souhaite rejoindre et en plus même pas de stationnement gratuit » s’indigne une Yonnaise.

 

Pour les personnes qui souhaitent passer par la rue du 93e, là aussi c'est impossible. Elle est toujours en rénovation.

 

La circulation se fait encore plus difficilement aux heures de pointe sur les boulevards, ils sont engorgés, plus qu'à l'habitude, comme nous avons pu le constater à l’angle de la rue d’Ecquebouille et du boulevard d’Italie. Même les feux n’arrivent plus à réguler la circulation.

 

La municipalité avait pourtant annoncé avoir tout fait pour réduire les nuisances pour les riverains, et également pour la circulation, en n’effectuant pas tous les travaux de voirie en même temps.

 

En attendant, il est bien difficile aux personnes qui souhaitent se rendre dans le quartier des Halles de pouvoir y venir à cause du manque de stationnement et d'une déambulation très délicate.

circulation les halles 20180417 1234532712circulation les halles 20180417 1234532712circulation les halles 20180417 1234532712circulation les halles 20180417 1234532712

La ville lance la concertation du futur Hôtel de Ville et d'agglomération, du musée et de l'espace Napoléonien.

Pour ce faire, plusieurs outils sont mis à la disposition du public.

carre hdv 20180202 1738538981

Réunion publique, questionnaire, régistre, la ville veut concerter les Agglo- Yonnais pour les futurs aménagements.

 

Une réunion publique
Une réunion de présentation des objectifs et des grandes orientations se déroulera le mardi 13 mars 2018 à l'auditorium du Cyel.

 

Un questionnaire en ligne
Un questionnaire en ligne sera proposé du 6 au 27 mars 2018 sur le site de la ville 


5 aspects identifiés seront soumis à l’appréciation des Agglo-Yonnais :
- Les services indispensables d’un guichet unique pour faciliter les démarches des citoyens ;
- Les caractéristiques de l’espace napoléonien (ce que les usagers pourront y retrouver) ;
- Le devenir du bâtiment accueillant aujourd’hui l’Hôtel de Ville ;
- Les futures activités du bâtiment qui héberge actuellement le musée ;
- La possible piétonisation de la rue située devant l’actuel Hôtel de Ville.

 

Un registre en ligne et dans les mairies
A partir du mardi 6 mars 2018, un registre sera mis en ligne sur le site de la Ville/Agglomération et sera mis à disposition du public dans l’actuel Hôtel de Ville situé place Napoléon et dans les quatre mairies annexes (Bourg-sous-La Roche, La Garenne – Pyramides – Jean-Yole, Saint-André – Val d’Ornay – Forges, ValléeVerte – Liberté) pour recevoir les observations et les suggestions éventuelles des citoyens.


A lire également :

La Roche-sur-Yon un Hôtel de Ville et un musée Napoléon flambants neufs en 2022.

Suite et fin de notre série de reportages sur le quartier des Halles, avec, aujourd’hui, le magasin U express qui va changer fin 2019 pour investir les locaux actuels de la librairie 85 000 et du restaurant le Karo.

 

Florent Raimbault, 47 ans, est le PDG de U express, aux Halles. Arrivé il y a un peu plus d’un an, après avoir exercé comme directeur d’un super U à Angers et 17 ans à la centrale d’achat du système U Ouest à Carrequefou, dans le métier du frais, il est prêt à affronter le nouveau défi qui s’offre à lui avec un magasin flambant neuf, dans un peu moins de deux ans.

u express les halles 20180227 1108138489

Florent Raimbault en train d'aider une cliente.

Sans attendre son nouveau magasin, Florent Raimbault ne reste pas les deux pieds dans le même sabot. Depuis son arrivée, il a réaménagé l’actuel magasin en rachetant du mobilier.  « J’ai racheté des fours et recruté un boulanger. J’ai développé le bio, le vrac, les sandwiches… même un petit magasin peut faire des choses de qualité et créer un emploi. »

 

Ouvert le dimanche matin depuis le 24 septembre 2017.

U express emploie un peu plus de 12 personnes équivalent temps plein. La surface commerciale du magasin est actuellement de 1100 m², et demain, dans sa future configuration, de 800 m².

Côté fréquentation, le supermarché accueille 1000 clients. On n'a pas de gros ravitaillement, mais plus des courses de tous les jours comme des produits frais.

Il est ouvert de neuf heures à 20 heures sans interruption, tous les jours et le dimanche matin de neuf heures à 13 heures. « J’avais demandé aux salariés ceux qui voulaient travailler le dimanche matin. Deux d’entre eux ont répondu favorablement et j’ai complété l’équipe en embauchant des étudiants. »

Le dimanche matin, le magasin a plutôt une nouvelle clientèle qui représente environ 10 à 15 %.

Côté circulation, Florent Raimbault ne voit pas de problème particulier. « La clientèle est essentiellement une clientèle de proximité constituée de personnes âgées, de mono-ménages, d’habitants qui vivent dans le quartier, et enfin des gens de passage en centre-ville. »

C’était mon souhait d’ouvrir le dimanche, toujours dans un souci de proximité et de services.

 

Un nouveau magasin tout neuf après la réhabilitation

u express les halles 20180227 1339038135« Ce sera un magasin moderne, bien dans son temps, bien dans son quartier. Les produits frais seront mis en avant. Ne venez pas chez moi pour acheter une tondeuse ou une machine à laver, je n’en aurai jamais. Ce n’est pas mon métier. Mon métier, c’est les produits frais, les fruits et légumes, la pâtisserie et la boulangerie » dans un magasin climatisé.

Contrairement aux grandes enseignes où le personnel est plutôt mobilisé en matinée, le patron d'U express entend bien garder et mettre en valeur cette proximité. « Il y a du monde toute la journée. C’est un service, il y a toujours quelqu’un en rayon. »

Concernant son futur magasin, Florent Raimbault tient à rassurer sa clientèle « quand les clients vont arriver, ils vont retrouver Marie-Paule et Françoise, ainsi que les mêmes produits avec plus de choix. Le vrai challenge est de faire ça dans un espace plus petit, mais optimisé. On continuera à aider la petite mamie qui a besoin d’un coup de main pour remplir son chèque. »

L’investissement est conséquent pour le futur magasin U express des Halles : entre 900 000 et 1 millions d’euros.

 

Le déménagement et l’aménagement

Pour le moment, Florent Raimbault, ne sait pas. « C’est une vraie source de motivation, car on a le temps de se préparer. Ce temps-là fait l’objet d’échanges avec la mairie »

U express sera le dernier à être installé dans la nouvelle configuration du quartier des Halles. Quand on évoque une éventuelle fermeture pour le déménagement et le réaménagement, son souhait est clair : c’est de rester fermé le moins longtemps possible. « Aujourd’hui, je n’ai pas la réponse. Ça va dépendre à quel moment on nous livre le bâtiment. »

Tout dépendra aussi des conditions techniques dans lesquelles le futur bâtiment sera livré. « C’est pour ça qu’on travaille avec la mairie dans ce sens. Ils ont bien compris mes impératifs de métier. »

Côté livraison, le patron a pensé à tout. Dans la nouvelle configuration les semi-remorques ne pourront plus passer donc, ce sera des petits porteurs, des camions plus petits. Ce sont des surcoûts de transport.

« Actuellement, quand un semi-remorque arrive, il n’est pas que pour moi. Demain, quand un petit porteur arrivera, il ne sera que pour moi. Je ne pense pas qu’il y ait plus de camions car je n’ai jamais un semi complet en produits frais. »

 

A lire également:

La Roche-sur-Yon. Les nouveaux commerçants des Halles

La Roche-sur-Yon. Centre-ville : la rénovation booste le commerce.

 

Suite de notre enquête sur le quartier des Halles. Après « La Roche-sur-Yon. Centre-ville : la rénovation booste le commerce. » Nous donnons la parole à quelques commerçants installés pour certains depuis une semaine, d’autres depuis 12 ans.

 

Ils ont tous un point commun : le challenge d’une installation ou d’une réinstallation dans un quartier en pleine métamorphose et pendant les travaux.

nouveaux commercants halles 20180224 1304317029

La boucherie des Halles

les halles nx commercants 20180224 1115554650

Ettih est installé depuis une semaine seulement. Arrivé d’Auxerre pour donner un coup de main à un ami, il a décidé de se lancer. Il a pris le pari de la rénovation du quartier qui devrait améliorer la visibilité. C’est la troisième boucherie halal à la Roche-sur-Yon, mais il n’y en avait aucune en centre-ville.

 

La boucherie est ouverte tous les jours, même le dimanche, « pour le démarrage. Après, je prendrai une journée de pause. »

La boucherie des Halles : 15 bis place du marché - 85000 La Roche-sur-Yon. ouvert 7j/7

 

les halles nx commercants 20180224 1288542529La soupe aux cailloux

Laure a installé son restaurant depuis le 4 janvier. « Je tenais à être présente sur le quartier des Halles. Avant, je travaillais en centre-ville et j’aimais bien venir dans le quartier car je trouve qu’il y a une âme aux Halles. Entre la galerie d’art, le labo chuchote, le bar à vin, le barrage… avec toutes ces initiatives je me suis dit pour la première fois que j’aimais ma ville. Quitte à s'installer autant que cela soit dans ce quartier que je trouve vraiment super. »


Elle tient un restaurant qui s’appelle la soupe aux cailloux qu’on peut appeler également « le café poussettes » ou « Kids friendly ». L’idée étant que les enfants s’amusent pendant que les parents mangent. Un petit coin est spécialement aménagé pour eux.


« Les travaux ne me dérangent pas plus que ça. Ça va durer deux ans, ça va nous permettre de prendre nos marques. » Elle a obtenu des aides au loyer de la municipalité pour les deux premières années ce qui lui permettra de prendre ses marques. « Après, quand les travaux seront finis, ça va faire du bien et ça sera super. »

La soupe aux cailloux - 13, place du Marché à La Roche-sur-Yon, ouvert de 9 h 30 à 18 h 30 en semaine et le dimanche, jusqu’à 21 h 30 les vendredis et samedi. Tél. 09 53 12 31 02. FACEBOOK

 

les halles nx commercants 20180224 1224646685Carole création - Pâtisserie chocolaterie

Carole est installée depuis trois mois. Elle vient de Beaulieu-sous-la-Roche. Sa pâtisserie chocolaterie a du succès auprès des yonnais. Elle fabrique des macarons, des gâteaux décorés, des wedding cake, et a un salon de thé, thé qu’elle vend aussi en vrac.


« Je pense que c’est un quartier en devenir, j’y crois fortement. Nous avons saisi une belle opportunité. Depuis que je suis installée, j’arrive à fidéliser une clientèle locale qui cherche des commerces de proximité. »

 

Carole propose des brunchs le dimanche.

Horaires :  du mardi au samedi 9h30 / 12h30 14h / 18h30 BRUNCH premier dimanche du mois fermé le lundi et mercredi matin

les halles nx commercants 20180224 1201569147Le Piment bleu

C'est une figure des Halles. Claudine Ricart tient Le Piment bleu depuis 12 ans. Bien connue des Yonnais, l’enseigne se situe à côté de U Express sur le parvis des Halles. Elle déménage fin mars pour s’installer rue des Halles, dans un bâtiment deux fois plus grand. Le Piment bleu ouvrira le 6 avril 2018.


Côté rénovation, elle est ravie « le quartier en avait besoin, ça va nous ramener de nouveaux clients. » Une partie de la rue des Halles est finie. C'est là qu'elle prendra possession de son nouveau local début avril avec une surface plus grande. Le double de sa surface de vente actuelle.

 

La patronne du Piment bleu est enchantée de la rénovation qui est en cours surtout avec l’arrivée de nouveaux commerces « il y a beaucoup de jeunes commerçants ça va apporter un dynamisme avec ces nouveaux commerces. »

LE PIMENT BLEU - carreau des halles - place du marché https://lepimentbleu.fr/


nouveaux commercants halles 20180224 1005890626Le WARP - La taverne ludique

Anaïs et François sont installés depuis trois mois « On a une bibliothèque de jeux qu’on met à disposition de nos clients. »


Le principe est de prendre un jeu, de s’installer à une table, et de prendre une consommation toutes les heures et pour ceux qui ne souhaitent pas consommer, ils peuvent payer trois euros de l’heure pour la mise à disposition des jeux et pour les soirées thématiques.

  LE WARP - 8 Rue Stéphane Guilleme, 85000 La Roche-sur-Yon -  Horaires : mardi : 17h – minuit - mercredi : 14h – minuit - jeudi : 12-14h / 17h-minuit - vendredi : 12-14h / 17h-minuit - samedi : 14h – 1h du matin - dimanche : 14h – 18h  http://le-warp.fr/

nouveaux commercants halles 20180224 1944914147Le Grind café

Sur le développement des Halles, chacun arrive avec un concept différent et ça c'est bien, c'est vraiment une diversité pour le commerce et je pense que les Yonnais sont en attente de ça aussi.

Kévin Guibert à 30 ans. Yonnais d'origine. Après un parcours dans l'hôtellerie et la restauration 4 étoiles, il a décidé de monter sa première affaire il y a un an et deux mois.

"C'est clairement le projet qui nous a fait venir ici. Sans le projet [de rénovation], on ne se serait pas installé dans cette rue-là. Avec un an de recul, cela aurait été une bêtise de ne pas venir là avec notre projet. L'activité bat son plein. "


Le jeune homme est surpris de l'engouement . Il pensait avoir une progression lente de son activité jusqu'à la livraison du chantier. "Aujourd'hui, on est complet à chaque service malgré les travaux. C'est plutôt une bonne surprise pour nous. On a parié sur cet emplacement et aujourd'hui on très très satisfait de ça."

De la vrai cuisine pour de la restauration rapide.

Un concept qui n'est pas très présent sur la Roche, ce qui fait qu'on est souvent pris pour une chaîne, ce qui n'est pas le cas. "On travaille des produits frais, locaux et de saison. Ici, tout est fait maison, même les pâtisseries, ce qui est assez rare sur la restauration rapide, où c'est plutôt du surgelé à tout va. Nous, on fait ce pari."

GRIND café shop & co - 13 bis place du marché 85000 La Roche-sur-Yon. 09.53.49.01.07  FACEBOOK - www.grindcafeshop.fr

 

 

Le quartier des Halles est toujours en travaux. Ils vont durer encore deux ans. Déjà, de nouveaux commerçants sont installés. Les magasins vides (ou cellules vides pour reprendre un terme technique) ne sont plus qu’au nombre de neuf dans le quartier, contre une quarantaine il y a deux ans. Même en pleins travaux, le quartier alimentaire de la Roche-sur-Yon semble retrouver une seconde jeunesse.

enquete sur le quartier des halles fevrier 2018 20180223 1922126213

de gauche à droite : Laurent Naud, Isabelle Gorichon et Anne-Lise Oldani

Une renaissance annoncée malgré les pelleteuses.

Nous avons passé plusieurs jours sur le quartier pour enquêter sur ce phénomène. La première partie de notre enquête commence avec les services de la ville concernant l’accompagnement des commerçants. Demain, vous retrouverez des témoignages des commerçants eux-mêmes qui ont fait le pari de s’installer ou de se réinstaller.


Une palette de services et d’informations mises à la disposition des commerçants et du public.

Avant, le commerce était géré par Oryon. Depuis deux ans, la municipalité a mis en place un service commerce dédié, pour accompagner les porteurs de projets dans leur installation. Une reprise en main saluée par les commerçants.

Anne-Lise Odani est à la tête de ce service. Elle est chef du service action économique. Elle est entourée de Laurent Naud le manager du centre-ville (city manager) et de Isabelle Gorichon assistante commerce. Ce service concentre ses efforts sur le quartier des Halles. 

enquete sur le quartier des halles fevrier 2018 20180223 1410841963

« Les cellules vacantes se remplissent bien. Actuellement il reste neuf cellules vides. Les porteurs de projets que l’on rencontre veulent à 90 % s’installer aux Halles. L’objectif est d’avoir de la qualité et des zones différentes de franchise avec des boutiques indépendantes présentant des produits que l’on ne trouve pas partout » explique Anne-Lise Oldani.

 

Selon les activités, le gabarit des cellules peut être un frein notamment pour les activités de restauration qui demandent un minimum de superficie et un investissement plus lourd.

 

Sur les deux ans, une quarantaine de commerçants se sont installés aux Halles. La ville reçoit à peu près 100 porteurs de projets par an.

 

Comment cela se passe-t-il pour les futurs commerçants ?

« On est souvent le premier contact. On voit bien que tous les projets ne sont pas mûrs. Pour le local, on vient nous voir. C’est comme ça que les choses s’enclenchent. »

Un premier rendez-vous est organisé pour connaître l’état d’avancement d’un projet, pour savoir où ils en sont. Ils peuvent être accompagnés dans la recherche de locaux, les démarches administratives, en les orientant vers les services de la ville compétents. La durée de l’instruction d’un dossier prend entre deux et quatre mois. Pour certains, à peu près 40 %, l’accompagnement peut prendre plus de temps. La négociation va aussi se dérouler entre le porteur du projet et le propriétaire des locaux.

« J’ai reçu, par exemple, un porteur de projet qui était serveur et voulait ouvrir un bar. Il a visité un local et s’est rendu compte que ça ne pouvait pas le faire. Passer de serveur à patron, ce n’est pas la même chose. Quand il a mesuré l’ampleur du projet, il s’est dit non. Il n’était pas prêt. C’est quelque chose qui va mûrir, et qu’il retravaillera » indique Laurent Naud. « Pour certains, nous les voyons 10 fois. Ça peut être long, j’en suis certains depuis un peu plus de deux ans. Il faut que les projets mûrissent. Il y a des avis à prendre, parfois une formation à faire et un prévisionnel à réaliser. Après cela, il y a aussi la question bancaire pour trouver des fonds. »

 

Certains cas sont difficiles
Les fonctionnaires répondent aux critiques qui parfois leur sont adressées. C’était le cas aussi à l’occasion de la rénovation de la place Napoléon. « On nous aurait dit qu’on aura fait fermer boutique. Ce n’est pas tout à fait le cas. »

Deux commerces dont nous avons décidé de ne pas citer le nom ont eu des difficultés et se sont interrogés pour la suite.

 

Le premier était dans une situation un peu compliquée. On lui demandait de déménager, car il y avait les travaux et il devait être relogé dans le secteur. Les commerçants arrivant en limite de retraite n’étaient pas franchement intéressés à se relancer sur une affaire même si c’était une continuité. Ça correspondait à la période où ils auraient arrêté.

 

Une autre commerçante a mis la clé sous la porte jeudi soir. Là aussi, la situation était compliquée. Avec des baux précaires, elle a dû déjà déménager une fois. Les travaux dans sa rue ont eu un impact sur son chiffre d’affaire nous a-t-elle précisé. Elle a fermé la porte définitivement de son commerce en nous confiant n’avoir jamais demandé de soutien à la mairie qui pourtant propose une aide financière aux commerçants qui constatent une baisse du chiffre d’affaires suite à des travaux.

 enquete sur le quartier des halles fevrier 2018 20180223 1965322872

Rendez-vous demain pour retrouver le témoignage de six commerçants du quartier des halles.

Tout le monde connaît la webcam de la place Napoléon installée sur la tour de la pendule de l’église Saint-Louis.



Depuis peu, une deuxième webcam est installée sur l’autre tour. Elle est dirigée vers les Halles. La webcam propose trois zooms : le premier, qu’on appelle pour le moment le carré « U », sera déconstruit. Le second zoom est dirigé vers l’ancien bar, le Rétro, et enfin, le troisième vers la Librairie 85 000 et le restaurant le carreau, ainsi qu’une partie du parvis.



Si vous êtes un peu patient, vous pourrez également admirer le vol des pigeons qui croisent parfois l’objectif de la caméra.

Voici le lien de la webcam. 

webcam

travaux marche couvert 30 janvier 2018 20180130 1735262581travaux marche couvert 30 janvier 2018 20180130 1735262581travaux marche couvert 30 janvier 2018 20180130 1735262581travaux marche couvert 30 janvier 2018 20180130 1735262581travaux marche couvert 30 janvier 2018 20180130 1735262581

Abonnez-vous à notre newsletter
chargement