Depuis aujourd’hui, le parking sud de la place de la Vendée est à nouveau rouvert au stationnement.

04052018 20180504 170647Depuis aujourd'hui, le parking sud est accessible stationnement.

 

Avec trois semaines d’avance, la partie sud du parking a été rénovée. Il est désormais accessible au stationnement.


La rénovation a trois semaines d’avance. Redessiné, le parking propose 44 places de stationnement dont deux pour les personnes à mobilité réduite et deux pour les voitures électriques.

 

Entre le 5 et le 13 mai, l’intégralité du parking de la place de la Vendée sera accessible aux conditions habituelles.

 

À partir du 14 mai 2018, ce sera au tour du parking nord de la place d’être rénové pour être livré fin juin.


Concernant le mobilier urbain (fontaine sèche, boulodrome, plaques représentatives du département) ainsi que les espaces verts, ils seront livrés à mi-novembre.

 

À lire également :

La Roche-sur-Yon. [Images] des travaux de la place de la Vendée.

Les travaux de la place de la Vendée se poursuivent, elle sera totalement achevée en fin d'année.


Le parking sud prend forme. Sa livraison est prévue fin mai. Sur le terre-plein central on devine les futurs emplacements de la fontaine qui sera aménagée, comme le parking nord, fin août.

 

16 avril 2018 20180416 193014577916 avril 2018 20180416 193014577916 avril 2018 20180416 193014577916 avril 2018 20180416 193014577916 avril 2018 20180416 193014577916 avril 2018 20180416 1930145779

 
Une visite de chantier était organisée ce matin par la municipalité pour faire le point sur l’état d’avancement des travaux dans le quartier des Halles.
 
Globalement, tout se passe comme prévu. Le chantier accuse un mois de retard à cause des intempéries.
 visite chantier 9 avril 2018 20180409 1927439380Visite commentée ce matin du chantier des Halles.
 
Les poissonniers, premiers à rejoindre le marché en partie flambant neuf le 15 juin.
 
Cela va commencer à se voir. La Halle aux poissonniers installée sous un chapiteau sur le parvis prendra ses quartiers définitifs dans le marché couvert le 15 juin 2018. Le marché de plein-vent s’installera rue du Vieux Marché.
 
À terme, le marché couvert accueillera 27 commerçants ainsi qu’un espace convivial de dégustation. Jours d’ouvertures : mardi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche.
 
Le marché de plein-vent sera, quant à lui, installé le long de la rue de la Poissonnerie avec 32 commerçants, le jeudi et le samedi.
 
 
Repères
La réhabilitation du futur U Express sera effectuée en décembre 2018 (après le déménagement des commerçants) jusqu'en novembre 2019.
 
Réaménagement et extension du parking : septembre 2019 à printemps 2020. Démolition du bâtiment U sur le parvis : décembre 2019.
 visite chantier 9 avril 2018 20180409 2080547105
Le futur emplacement des poissionniers dans le marché.

Le marché couvert en 3 D
Réalisé par la jeune start up yonnaise « Gustav’ by cocktail », ce dispositif contient la modélisation de l’intérieur du marché des Halles mais également de l’extérieur comprenant les différents étals situés dehors.
 
 
Les autres travaux en cours
La rue de la Poissonnerie. Les travaux de rénovation des réseaux se poursuivent jusqu’à la rue Stéphane-Guillemé. Ils seront finalisés en mai 2018. Les travaux d’aménagement urbain reprendront en 2019.
 
 
La rue du 93ème R.I.( entre la rue de la Poissonnerie et la rue Malesherbes).La rénovation des réseaux se poursuit. Les trottoirs seront également rénovés pour une meilleure accessibilité. Ces aménagements sont prévus jusqu’à fin avril 2018.
 
Haut de la rue des Halles et rue Stéphane-Guillemé Les interventions sur les réseaux et l’habillage définitif des rues seront achevés en mai 2018.
 
 
Les travaux à venir
La place du 8 Mai 1945 va perdre sa verrière
Entre le 15 et le 30 avril prochain, les entreprises procéderont à la suppression de la verrière située au-dessus de l’entrée du parking. Pour la sécurité des usagers, le parking souterrain des Halles sera exceptionnellement fermé pendant ces deux semaines.
 
Puis, à partir du mois de mai jusqu’en octobre 2018, l’aménagement de la place et des abords de l’église Saint-Louis sera réalisé. Durant cette période, les toilettes publiques ne seront pas accessibles.
 
La rue Sadi-Carnot. Les aménagements dans la portion de rue comprise entre la place Napoléon et la place du 8 Mai 1945 interviendront entre mai et juillet 2018. Durant cette période, l’accès au quartier des Halles se fera par le bas de la rue Sadi-Carnot
 
 
Quant au comité d'accompagnement, qui ne s'était pas réuni depuis plusieurs mois, il devrait l'être à nouveau bientôt. 
 

Le Grand Café est une institution, rue Clemenceau. Le projet de l’îlot de la Poste la bouscule un peu. Nous avions pris rendez-vous avec le gérant du Grand café avant la réunion publique de mardi dernier. Vincent Gibouin, a décliné l’interview, jugeant que ses propos tenus dans Ouest-France ont soulevé un torrent de questions auprès de sa clientèle mais également de la municipalité.

le grand cafe 20180320 1953261263

Avec les travaux de rénovation de l'îlot de la poste le Grand café est amené à disparaître.

Que va devenir le Grand café ? 

Ses jours sont bel et bien comptés car l’établissement va devenir ni plus ni moins l’entrée principale du futur Hôtel de Ville et Hôtel d’Agglomération.
En attendant ces changements à venir, l’établissement, dont le propriétaire est Oryon, doit être repris par un nouveau gérant. Vincent Gibouin a déposé son préavis en décembre 2017. Son départ est fixé au 31 mai.

À l’heure actuelle, la société Oryon recherche activement un nouveau gérant. Un appel à candidature a été lancé au mois de janvier. Pour le propriétaire Oryon, « l’objectif est qu’il n’y ait pas de fermeture » indique Sébastien Bonnet, le directeur général.


« Parmi les candidatures que nous avons reçues, nous en avons sélectionné six. On en a rencontrées deux et nous allons en rencontrer deux autres d’ici la fin de la semaine. L’objectif est de choisir un candidat, au plus tard, pour le mois d’avril, afin qu’il y ait un tuilage avec M. Gibouin. »

 

Quid de la restauration dans le projet d’îlot de la Poste ?
Pour le moment, les affectations commerciales devraient se situer à la place du musée actuel. La ville a fait appel à un opérateur pour vendre les cellules commerciales. « Rien n’empêchera alors le locataire-gérant du Grand café de se positionner sur le projet. »

 

Les 500 000 € d’investissements, voire plus, qui ont été indiqué, ne correspondent à rien car « la surface du futur aménagement du musée n’est pas définie. »

 

« Ce qui est certain, que ça soit dans une activité de restauration ou dans toute autre activité, c'est que quand vous avez un propriétaire qui réhabilite des locaux ou qui les transforment, les aménagements liés à l’activité ne sont jamais pris en charge par le propriétaire. Quelle que soit la nature de l’activité. »

 

Autre question, la bouffée d’oxygène que représente le festival R.Pop qui amène des milliers de personnes à chaque concert et dont les commerces de bouche profitent chaque été. Le festival va reprendre ses quartiers dans le jardin de la mairie pour la dernière fois cet été avant d’être transféré sur la nouvelle esplanade des halles.


« C’est la vie d’un centre-ville. Il y a des manifestations qui partent et d’autres qui reviennent » conclue le directeur d’Oryon.


Quant aux cinq salariés, ils sont salariés du locataire-gérant. En cas d’arrêt de location-gérance, c’est Oryon qui les récupère. Une rencontre prévue le 29 mars.


Pour eux, l’avenir est de retrouver un locataire-gérant. « On y travaille. »

L’auditorium du CYEL était plein à craquer, hier soir, pour écouter le maire qui présentait le nouveau projet de l'îlot Poste/Conservatoire/Musée/Mairie. Il faut y ajouter une centaine de personnes qui étaient présentes dans le hall, où elles ont suivi la présentation sur un téléviseur.

La présentation a duré une heure et le public a posé des questions pendant une demi-heure.

L’objectif de la municipalité est de revitaliser le cœur de ville.

reunion publique 13 mars 2018 20180314 1226335302

L'auditorium du CYEL était plein.

Concernant d’abord l’Hôtel de ville, un constat de vétusté a été fait. L’Hôtel de ville actuel a même un avis défavorable de la commission de sécurité, sans compter les problèmes d’accessibilité, de fuites d’eau, et que le bâtiment est extrêmement énergivore « un bâtiment en fin de vie et en bout de course » a précisé Anne Aubin-Sicard, première adjointe.

 

Le projet de l’Hôtel de ville, le carré de l’Hôtel de ville et d’agglomération c’est quoi ?

C’est de ramener l’ensemble des services sur le coeur de l’agglomération avec trois sites dédiés. Deux existent déjà avec la rue La Fayette et l’ancien collège Chanzy. Le troisième est un nouveau site qui occupera le deuxième étage de l’actuelle Poste (qui ne change pas de place).


Les services de l’Hôtel de ville déménageront au mois de septembre pour aller sur le site de la Poste qui est en cours de rénovation.


Pour la partie concernant le Grand café, la bijouterie Portjoie, et les meubles Ledoux, l’ensemble de ce site sera déconstruit et reconstruit. L’auditorium Paul Caillaud va être transformé en salle de conseil.

LE MUSEE

La capacité du futur musée va être portée à 2000 m² sur trois niveaux de salles et d’exposition contre 200 m² actuellement. Il y a 5000 œuvres qui seront mises en lumière dans le nouveau site.


Un espace muséale qui portera peut-être le nom de la ville de l’époque, c’est-à-dire « Napoléon Vendée ».

Le maire signera prochainement la convention avec une nouvelle association qui se nomme « Ville Impériale » qui rassemble 35 communes de France ayant des liens avec Napoléon.

 

Quel financement ?

La rénovation de l’actuel Hôtel de ville aurait coûté 7 millions d’euros, la remise aux normes de l'ancien conservatoire, 5 millions d’euros, le musée (accessibilité, étanchéité, parquet…) 2 millions d’euros pour sa mise aux normes, et l'entretien des sites actuels, 3 millions d’euros.
« Sans rien faire d’autre que d’occuper les bâtiments que nous occupons aujourd’hui, ce sont 17 millions d’euros qui seraient consacrés à l'entretien de notre patrimoine dans les années qui viennent. Nous avons pris une autre option » explique le maire.


Le coût du nouvel aménagement : construction de l’Hôtel de ville : 11,6 millions d’euros, musée et espace napoléonien, 10 millions d’euros, acquisition foncière : 2,3 millions d’euros, subventions obtenues : 3,2 millions d’euros, subventions à venir : 4,5 millions d’euros (non précisé) ventes du patrimoine désaffecté : 3,5 millions d’euros soit un total de 12,7 millions d’euros pour une économie d’investissement de 4,3 millions d’euros.


Le planning

Janvier 2018
→ démarrage travaux dans les étages de la Poste
→ lancement du concours d’architecte HDVA/Musée/Espace napoléonien


Novembre 2018 → validation lauréat concours


Décembre 2018 à décembre 2019
→ études et appel d’offres travaux


Début 2020 → déconstructions (sur le futur site de l’hôtel de ville et d’agglomération) 

 

Automne 2020 → début de la réhabilitation


Fin 2022 → mise en service du nouveau site

Les changements pour les services :

Avril 2018
L’action sociale, santé, solidarité est regroupée sur le site rue Delille.

Automne 2018
Les élus, la salle des mariages, la direction générale et la direction de la communication s’installent dans les étages de la Poste.
Les services à la population rejoignent la cité Mitterrand.
La salle du conseil municipal sera installée provisoirement à l’agglomération rue Goscinny.

 

Après la présentation, le public a posé des questions. Voici les trois premières.

Est-ce que la dimension circulation et stationnement a été prise en compte dans le projet ?
D’abord on va réaliser 200 places de parking supplémentaires sur le quartier des Halles. Nous allons avoir sur le site même, 50 places de parking en sous-sol. On va continuer les efforts que nous faisons aujourd’hui pour valoriser les vélos électriques. Nous allons mettre en place des parkings d’entrée de ville. C’est déjà en réflexion actuellement.
Nous allons faire en sorte que l’automobile puisse rester au bord du Pentagone.

Que deviennent les commerces Portjoie, Grand café et Ledoux ?
Il y a des propositions qui sont faites à chacun d’entre eux pour retrouver des espaces commerciaux sur la rue ou dans le projet. Ils ont fait des choix différents les uns des autres. Nous sommes en négociation encore avec deux d’entre eux.

Les espaces verts ?
Oui l’espace sera verdoyant. La ville possédait quatre fleurs. En 2004 elle a perdu sa quatrième fleur. Nous venons cette année récupérer la quatrième fleur.
La place de la Vendée aura des espaces verts plus qualitatifs. Je vais vous confier quelque chose… nous avons mis en place des plantes qui vont fleurir la rue Paul Baudry. Trois jours après la plantation, 30 % des plantes avaient été volées.

 

reunion publique 13 mars 2018 20180314 1798466382reunion publique 13 mars 2018 20180314 1798466382reunion publique 13 mars 2018 20180314 1798466382reunion publique 13 mars 2018 20180314 1798466382

La rue Paul Baudry est de nouveau ouverte à la circulation après un lifting qui lui redonne une seconde jeunesse.

 

Trottoirs en béton, bordures et pavés en granit, plantation d’arbres et de végétaux, installation de mobiliers urbains, modernisation de l’éclairage public la rue s'offre un nouveau visage bien agréable avec des réseaux urbains touts neufs.

 


Début mars, la rue du 93ème R.I sera, elle aussi, réouverte à la circulation, après avoir reçu de nouveaux réseaux d'eaux pluviales rénovés.

 


Les travaux de réseaux des rues Guillemé, de la Poissonnerie et du haut de la rue des Halles se poursuivront quant à eux jusqu’à la fin du mois de mai 2018.

 


Le marché couvert, quant à lui, continue sa mue avec l'aménagement du niveau bas jusqu’en décembre 2018.

 

DSC 0826DSC 0826

Le conseil municipal de mardi a validé la construction du nouvel Hôtel de Ville ainsi que du musée Napoléon qui seront mis en service en 2022.

 

carre hdv 20180202 1738538981L'Hôtel de Ville que nous connaissons vit ses dernières années place Napoléon. De nouveaux services de la ville de la Roche-sur-Yon et de l'agglomération seront mutualisés sur l'îlot de la poste et l'ex-conservatoire avec la volonté « d'offrir à la population une niche unique pour les démarches administratives des services publics de la ville et de l'agglomération ».

 

L'ancien conservatoire accueillera un nouvel espace Napoléon intégrant les collections historiques de l'actuel musée. L’ancien auditorium du conservatoire sera requalifié pour aménager une salle moderne destinée à accueillir des congrès des séminaires ainsi que des réunions des assemblées délibérantes.

 

Que deviendra l'actuel Hôtel de Ville ?

Le parc et le musée vont être qualifiés. Un appel à projets a été lancé auprès des promoteurs privés afin de réaffecter l'actuel Hôtel de Ville et le bâtiment du musée sur des fonctions commerciales et de services.

L'extension de l'Hôtel de Ville sera démolie, et la ville souhaite garder la propriété de la partie historique.


Le carré de l'Hôtel de Ville et d'agglomération


Le futur Hôtel de Ville et d'agglomération sera installé sur 2500 m² de bureaux et de salles de réunion au-dessus de la poste. Il accueillera les différentes directions de la collectivité ainsi qu'un espace dédié aux élus.

 

Le nouveau musée/espace Napoléon


D'une superficie d'environ 2600 m² cet espace accueillera des œuvres, documents et présentations relatifs à l'histoire napoléonienne de la ville et aux collections artistiques. Il intégrera les œuvres du musée dont certaines, remarquables, sont stockées actuellement en réserve, et disposera d'une salle d'exposition temporaire et de réservoir modernisé aux normes de conservation préventives des musées de France. L’ancien six salles d'audience sera réaménagé pour accueillir des expositions du musée ne pourra aussi être utilisées dans le cadre des activités de l'ex-auditorium.

 

Une salle destinée aux assemblées territoriales, économiques, et associatives.
L'ancien auditorium sera requalifié pour offrir un espace moderne accueillant les réunions des assemblées territoriales, mais aussi des séminaires, congrès, conférences, et réunions associatifs. Un local, destiné à accueillir des interprètes, sera aménagé.

 

La salle des mariages

La salle des mariages sera localisée au rez-de-chaussée du futur Hôtel de Ville et d'agglomération. Elle débouchera sur l'atrium et sur la rue Clemenceau en face du jardin de la mairie.

 

Le financement


Le coût total du projet sera de 21 600 000 € (10 millions d'euros pour le nouvel espace Napoléonien et 11 600 000 € pour le carré de l'hôtel de ville et d'agglomération.

 

L'investissement s'étalera sur cinq exercices budgétaires allant de 2018 à 2022.

 

D'ores et déjà, des financements sont actés pour cette opération pour un montant total de 3 235 300 € :

  • Contrat territoire région (carré Hôtel de Ville et d'agglomération 1 347 000 €
  • Contrat territoire département (espace Napoléon) 700 000 €
  • Contrat territorial état (carré de l'Hôtel de Ville et d'agglomération) 357 050 €
  • Union européenne : investissements territoriaux intégrés (rénovation énergétique Hôtel de Ville et d'agglomération) 131 150 €
  • Fonds de concours agglomération (Hôtel de Ville et d'agglomération) 700 000 €

 

Calendrier prévisionnel des travaux :

  • conseil municipal du 30 juin 2018 : approbation programme fonctionnel et lancement du concours de maîtrise d'œuvre
  • conseil municipal novembre 2018 : validation du lauréat du concours
  • début 2020 : travaux de démolition
  • automne 2020 : début des travaux de reconstruction/réhabilitation
  • été 2022 : livraison
  • fin 2022 : ouverture prévisionnelle et mise en service du nouveau site.

 

carre hdv 20180202 1766174884carre hdv 20180202 1766174884carre hdv 20180202 1766174884carre hdv 20180202 1766174884carre hdv 20180202 1766174884carre hdv 20180202 1766174884

20180113 115026Depuis mardi, les poissonniers du marché accueillent leur clientèle sur le chapiteau installé sur le parvis des Halles. Ils devraient rester jusqu'à la fin du mois de mai.

 

Les aménagements du niveau bas du marché couvert débuteront lundi prochain le 22 janvier 2018.

 

Les travaux sont prévus en trois phases : de janvier à mai, de juin à septembre, et de octobre à novembre.

 

Le marché continuera à recevoir les clients pendant toute la période des travaux. Les commerçants seront amenés à se déplacer provisoirement lors de l'aménagement de leurs îlots.

 

Le bâtiment central (qui accueillait le bar restaurant « le Rétro ») continue sa rénovation qui est moins visible. Le bâtiment va être mis à nu pour être transformé et accueillir la librairie et une brasserie. Ces travaux sont programmés jusqu'au mois d'octobre 2018.

 

Voici le point sur l'aménagement des rues.

La rue Paul-Baudry
Les aménagements du bas de ce secteur (travaux de surface) ont repris le 4 janvier pour une livraison totale de la rue attendue à la fin du mois.


La rue du 93ème R.I.
Les réseaux d’eaux potable, pluviale et usées de cette rue sont rénovés jusqu’à la mi-février sur le tronçon compris entre la rue Paul-Baudry et la rue de la Poissonnerie. Cette portion sera inaccessible durant cette période. L’accès à la cité Travot est toujours possible depuis la rue Joffre.


La rue de la Poissonnerie
Des interventions sur les réseaux suivies par des aménagements de surface sont également réalisés sur cette rue depuis la mi-janvier jusqu’à mi-mai.


A partir de février (dès la réouverture de la rue Paul-Baudry) débuteront les interventions sur les rues des Halles et Stéphane-Guillemé.


En cas de difficultés particulières, la Maison du projet des Halles, située à l’angle de la place du Marché et de la rue Sadi-Carnot accueille le public du mardi au samedi de 9h30 à 12h30.

Ça y est. Finie la circulation alternée, le nouveau rond-point tant attendu entre en service demain midi. Le temps d'enlever la signalétique de chantier et l'intersection de la rue Poincaré avec le boulevard du Maréchal Leclerc ne sera plus qu'un mauvais souvenir.

 

Le "Stop" a été supprimé pour laisser la place à un rond-point facilitant ainsi l'accès des véhicules à la route des Sables dans de meilleures conditions. Ce"Stop" était maudit par les automobilistes qui devaient attendre longtemps avant de pouvoir accéder à la route des Sables.

 

Les passages piétons, quant à eux, sont plus visibles et en sécurité, et les vélos ont un couloir dédié.

 

La poursuite des aménagements de la rue Poincaré jusqu’à la place de la Vendée reprendra au premier trimestre 2018 pour une livraison attendue au printemps 2018.

 rond point poincare 20170803 1752601849rond point poincare 20170803 1752601849



Abonnez-vous à notre newsletter
chargement