Ce matin, un platane situé en face de la galerie Bonaparte, a été abattu par le service Nature de la mairie.

PLATANE 2

Après une étude sanitaire, il s'est avéré que l'arbre n'était pas en bonne santé et avec son dépérissement, il menaçait de perdre ses branches avec des risques pour les piétons.

 

Le remplacement de ce platane est d’ores et déjà prévu. La municipalité espère "une régénération naturelle, départ de nouvelles pousses à partir de la souche.". En cas d'échec, "il sera procédé à l’implantation d’une essence de valeur ornementale similaire."

PLATANE

En visite dans le département, le ministre de l'environnement François de Rugy a été pris à partie par des manifestants qu'il attendait de pied ferme devant le garage Renault route de Nantes en début d'après-midi.

gilet jaune de rugy 20181112 1497419635

En visite à la Roche-sur-Yon le ministre a rencontré les gilets jaunes en colère.

Prix du gasoil, hausse des carburants, taxes diverses et variées, les gilets jaunes étaient très remontés devant le ministre qui a bien voulu les rencontrer. Extrait d'un dialogue à ciel ouvert.


"Monsieur le ministre, on est pris à la gorge, on n'en peut plus. Je vous le dis droit dans les yeux aujourd'hui, je ne survis même pas " interpelle une manifestante.


Évelyne est aide-soignante chez les particuliers. " Moi, j'ai des retraités qui vont aux restos du cœur pour se nourrir. Ils ont travaillé toute leur vie ils n'ont même pas les moyens de s'acheter à manger. "


"Dire que vous ne ressentiez pas encore le résultat, je veux bien comprendre, mais ne dites pas que l'on ne fait rien" répond le ministre.

"Monsieur le ministre, vous pouvez dire quoi quand Emmanuel Macron a baissé les taxes sur les riches ? Ils ne peuvent pas payer, eux ? Nous, on est des smicards et on nous taxe."


"C'est l'investissement dans les entreprises. Si demain il n'y a plus d'entreprises qui créent de l'activité donc de l'emploi, tout le monde sera content. Le chômage est la première cause de pauvreté en France" rétorque le ministre.

Les manifestants sont restés sur leur faim. Le ministre ne les a pas convaincus.


Les gilets jaunes sont plus que jamais mobilisés pour bloquer les entrées de villes samedi prochain.

Le premier salon zéro déchet porté par l'agglomération de la Roche-sur-Yon, le pays des Achards et la communauté de communes, vie et Boulogne s'est déroulé ce matin à la salle des fêtes du Bourg-sous-la-Roche.


Le public était nombreux dans les allées du salon afin d'acquérir les bons gestes pour produire moins de déchets en découvrant plusieurs initiatives.

zero dechet salon 20181027 1713987946Point service était présent au salon avec la réparation de téléphones portables.

Un succès pour les organisateurs « le parking est rempli, les ateliers affichent complet donc oui, un succès qui témoigne de l'intérêt de la population à ce sujet » commente Anne Aubin Sicard élue en charge des questions environnementales.


Aujourd'hui, on recycle beaucoup, on composte beaucoup, « on valorise 72 % de nos déchets et pourtant les tonnages augmentent. » L'agglomération est en avance sur la loi de transition énergétique qui imposait 55 % de valorisation en 2020 et 65 % en 2025.


Le salon zéro déchet a permis de faire découvrir au public toutes les initiatives présentes ou à venir afin de permettre de faire de l'information auprès du grand public donc une nécessaire prévention.

zero dechet salon 20181027 1913146967Guillaume broie les déchets à domicile.

Claire Fournier est membre de l'association "Les Citrons Givrés", basée à Sainte Flaive des Loups.


Association loi 1901, Les Citrons Givrés sont un groupement d'achat solidaire qui concerne les agrumes à destination de ses membres.

L'association fait venir des agrumes bio de Sicile. « Les agrumes, il est difficile de les avoir à maturité, c'est pour cela que nous avons fait le choix de la Sicile avec qui nous avons des contacts. Cela permet également de faire travailler un groupement de producteurs qui est dans le développement solidaire et social. »

zero dechet salon 20181027 1196024146

Une autre initiative associative qui va bientôt se développer dans notre département, la consigne de bouteille en verre. Le principe est simple : au lieu de faire fondre le verre à 1500° pendant 24 heures en les recyclant, les bouteilles sont réutilisées en les nettoyant ce qui permet une économie. Pour les plus anciens, c'est un peu la consigne qui existait autrefois où l'on allait déposer les bouteilles en verre chez son commerçant contre un peu de monnaie.

« Il y a des freins techniques qu'il n'y avait pas auparavant car, le verre est plus fin qu'avant et les étiquettes adhésives s'enlèvent facilement de la bouteille. Pour les producteurs qui veulent s'engager dans la consigne, on les accompagne pour lever ces freins techniques en développant une gamme de bouteilles plus épaisses et des étiquettes lavables" explique Marjolène Sicot chargée de développement pour l'association Bout à bout.

Les bouteilles ne sont donc pas détruites, elles sont lavées à Clisson. Les points de collecte sont en cours de développement. Après l'expérimentation auprès de 20 producteurs et 30 distributeurs, en janvier 2019, l'association va développer son activité. D'ici fin 2019, une consigne sera donnée, pour chaque bouteille déposée, le montant peut aller de 0,10 à 0,20 € la bouteille déposée.


Les contacts des associations citées :

Bout à bout :
http://www.boutabout.org/
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les citrons givrés page facebook.

 

 

 

 

Pouvoir manger sain est quelque chose de plus en plus recherché. La ferme de la Vergne l’a bien compris. 

Depuis longtemps, elle travaille avec des producteurs locaux pour offrir fruits et légumes, herbes aromatiques, œufs, poulets fermiers, produits laitiers, viande et produits issus du réemploi.

ferme de la vergne 1 sur 1Patrick You, Margaux Chevolleau, Annie Billaud.

« Nos clients sont engagés. On ne vient pas chez nous comme on va au supermarché. Nous voulons offrir aux consommateurs un produit bon et accessible en évitant les intermédiaires. Nous valorisons ainsi le produit tout en offrant aux producteurs une rémunération juste », insiste Margaux Chevolleau, salariée au magasin.


Pour réussir ce challenge, la SCIC (Société coopérative des intérêts collectifs) a vu le jour à l’automne 2016 pour faire l’acquisition du village de la Vergne. Vingt-trois hectares de terres et de bâtiments ont ainsi été achetés. Sur un même site, il est maintenant possible de trouver une productrice de volaille comme des maraichers ou un chantier de réinsertion.


« Nous possédons aussi des bâtiments dont des bureaux partagés autour du bien-être, un atelier de recyclage de tissu et nous venons d’ouvrir la Colloc, bureaux partagés. Ces locaux sont ouverts depuis 8 jours », expliquent Annie Billaud et Patrick You, administrateurs.


Les responsables ont même réhabilité un espace cuisine et salle de conférence et des fêtes pour les familles et associations pouvant accueillir 70 à 80 personnes.


Depuis septembre 2017, un magasin a ouvert sur le site avec pour objectif de vendre les produits des exploitants de la ferme. Différents partenariats existent aussi avec artisans du monde ou des producteurs vendéens pour élargir l’offre toujours dans le respect de l’agriculture biologique.

 

Pratique :

La ferme est ouverte le mercredi de 14h à 19h et le vendredi de 11h à 19h.

 

Pour plus de renseignements :

FERME DE LA VERGNE
La Vergne Babouin
85000 La Roche-sur-Yon
Tél. :  09 72 61 05 81 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
http://sciclavergne.com/

 

Les yonnais ont répondu à l’appel lancé par Maxime Lelong et relayé localement par Guillaume Chauvin sur les réseaux sociaux.  « La marche pour le climat » a rassemblé plus de 200 personnes à la Roche-sur-Yon.

marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547
« On a répondu à l’appel de Nicolas Hulot pour se mobiliser pour le climat. Nous voulons montrer que nous, citoyens, nous attendons avec beaucoup de détermination la prise en compte de l’urgence climatique par tous nos élus, par le gouvernement » explique Guillaume Chauvin qui a lancé un appel sur les réseaux sociaux.


Les organisateurs ont pu échanger avec Luc Bouard, maire de la Roche-sur-Yon, et Anne Aubin-Sicard, la première adjointe au maire en charge des questions d’environnement.


Après une prise de parole, les manifestants ont fait une grande chaîne humaine sur la place Napoléon avant de défiler rue Clémenceau.

 

marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547marche pour le climat sept 2018 20180908 1362359547

150 personnes ont accueilli les coureurs du Tour de France Alternatiba, vendredi après-midi, place Napoléon.

Ils étaient une soixantaine à partir de la Vallée Verte à vélo pour accompagner les 12 cyclistes du Tour Alternatiba sur la place Napoléon.

Le public a pu assister à des concerts, des conférences, et les enfants ont pu découvrir plusieurs animations ludiques comme Hippa Tam Tam (voir photo ci-dessous).


Parmi les coureurs, une coureuse. Sylvie habite à Toulouse. Elle s’est engagée à donner 15 jours de son temps pour faire Clermont-Ferrand/Nantes en vélo. « À chaque étape, nous sommes hébergés par les collectifs locaux qui nous accueillent à chaque étape. »


Les sportifs continueront leur chemin samedi, direction Montaigu, la prochaine ville-étape.

Les animations continuent samedi toute la journée à la Vallée Verte.


Le programme des animations de samedi.

alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016alternatiba a la roche 20180629 1195036016

Pendant deux jours, les 29 et 30 juin 2018, la Roche-sur-Yon sera la ville étape du tour de France Alternatiba. Un temps nécessaire à l'information citoyenne sur l’urgence climatique, ponctué de plusieurs animations à la maison de quartier de la Vallée verte et place Napoléon.


Le Tour Alternatiba s’est lancé de Paris, le 9 juin 2018. Il arrivera à Bayonne le 6 octobre. Plusieurs cyclistes se relaient pour pédaler sur près de 5800 km en 200 étapes.

AlternatibaFote mobilisation des associations et collectifs Yonnais pour accueillir Alternatiba à la Roche.


Alternatiba est un mouvement européen qui existe en France depuis 2010. Il a été créé pour répondre à la COP 21 et diffuser des informations citoyennes sur l’urgence climatique. Il fait étape à la Roche-sur-Yon les 29 et 30 juin 2018, pour montrer les nombreuses initiatives en Vendée,  notamment à travers un éco-village qui sera installé place Napoléon, le vendredi 29 de 18h30 à 22 h et le samedi 30 à la maison de quartier de la Vallée verte, de 10 h à 19 heures. Plusieurs associations ou collectifs présenteront les initiatives locales.


« Nous voulons nous approprier le vivre ensemble et promouvoir les circuits courts » lance l’un des participants à la conférence de presse. « Chacun vient avec ce qu’il a amené, c’est un peu l’Auberge Espagnole. » Le collectif Yonnais rassemble une cinquantaine de personnes. Il est très mobilisé pour faire de cette étape de Leur Tour De France un succès.


Pour cela, le collectif Alternatiba de la Roche-sur-Yon a concocté un programme d’animations, de conférences, concerts, un marché des producteurs, un village des alternatives… dont l’entrée est libre et placée sous le parrainage de Yannick Jaulin.


Voici le détail du programme.

Vendredi 29 juin 2018

MAISON DE QUARTIER DE DE LA VALLEE VERTE
17 h : accueil de l’équipe du Tour
17h30 : départ de la Vélorution


PLACE NAPOLEON

18h15 - 18h45 : arrivée de la Vélorution – Percussions et danses
18h45 : conférence Alternatiba « climat : est-ce déjà trop tard ? Alternatives et résistances pour agir concrètement »
19h45 : discours de Yannick Jaulin - parrain de l’événement
20 h : concert de Route Sans Frontières et Akasha Manic’k.
20h45 : Conférence Gesticulée de Philippe Massé « Quand les nains joue au Géant Vert »
22 h : concert de « La Vie d’Ici »

de 18h30 à 22 h :
Village des Alternatives
Alternati’bar
Hippa Tam Tam « pédales & manivelles »
buvette.

Samedi 30 juin 2018

MAISON DE QUARTIER DE LA VALLEE VERTE
10 h - 19 h :
Village Des Alternatives
Mur d’expression
Alternati’bar
10 h : ouverture du village
10 h - 13 h : marché des producteurs
10h30 - 13h30 : formation à l’action non-violente par ANV-COP21 (sur inscription)
11 h théâtre forum
11h30 : échange autour d’ Alternatiba
12 h : pique-nique et scènes ouvertes
14h30 - 17 h : scène ouverte et conférence
14h30 - 17 h : Carnavélo avec Les Z’embouchés (départ de la vallée verte)
17 h - 19 h : concerts de Dia Metiss & LCL Connection.

 

Contact :
Page Facebook
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Depuis 2014, la ville de la Roche-sur-Yon souhaite penser l’ensemble de ses décisions dans le respect de l’environnement. Aussi, dans cette optique de développement durable, la ville et l’agglomération ont souhaité mettre en place sur l’ensemble du territoire des boxes à vélos. Installés à proximité des équipements les plus fréquentés, des arrêts de transports en commun et des stationnements voitures, ces abris vélos couverts de type box / consigne sont adaptés au stationnement de moyenne durée.

abri velo 20180613 1028562215L'agglo installe des abris à vélos sur le territoire.

En libre-service et gratuit, sans besoin d’inscription au préalable, chacun est composé de deux emplacements individuels séparés par des portes coulissantes. « Ce nouveau dispositif a pour but de sécuriser les vélos. Il y a un mois, nous inaugurions à Saint-Florent-des-Bois une nouvelle piste cyclable », souligne Laurent Favreau, maire de Venansault et président de la commission transport à l’agglomération.


Une étude sur les Français à vélo en 2012 avait notamment mis en valeur que le risque de vol est la deuxième raison ciblée pour la non possession d’un vélo et la pratique régulière de ce mode de déplacement.  C’est pourquoi l’agglomération a choisi de mettre à disposition des cyclistes, 12 abris à vélos sécurisés en libre-service à partir de juin 2018. Toutes les communes du territoire pourront d’ici 3 ans disposer de ce nouvel équipement. Ce mardi, le dispositif a été inauguré sur la commune de Mouilleron-le-Captif.
 
Douze abris à vélos, soit 24 places, ont été déployés en 2018 : deux à Dompierre-sur-Yon, deux à la Chaize-le-Vicomte, un à Landeronde, deux à Mouilleron-le-Captif, un à Nesmy, deux aux Rives de l’Yon Saint-Florent-des-Bois et deux à Venansault.

abri velo 20180613 1595372192Le premier box a vélo a été inauguré mercredi.

Ce dispositif a bénéficié d’un budget de 31 164€, dont 20 284€ financés par l’agglomération et 10 880€ financés par l’Etat au titre du label Territoire à énergie positive pour la croissance verte.  A titre informatif, 53km de pistes cyclables seront aménagés d’ici 2020 et pas moins de 197km à l’horizon 2030. La collectivité se donne donc  pour objectif de doubler la part de vélo sur son territoire d’ici 2025.

Aujourd’hui seulement 2% des trajets sont effectués à deux roues. Des aides financières sont également mises en place pour les achats de vélos à assistance électrique, familiaux, cargos ou adaptés aux personnes en situation de handicap. Les demandes sont à faire depuis l’espace démarches en ligne sur le site de la ville et de l’agglomération.

Dans le contexte actuel où la bonne alimentation et le retour aux sources sont pour certains un enjeu majeur, le collectif  Fête une autre Terre amenait ce dimanche la campagne en plein cœur du quartier des Forges.


« Notre but est de sensibiliser le public autour d’animations à travers une grande fête que nous organisons une fois par an. Il est encore possible aujourd’hui de consommer dans le respect de l’humain et de l’environnement. Et les gens sont assez réceptifs à ce message », constate Alexia Bastet, coordinatrice de l’événement. « Manger bien et à un tarif normal n’est pas de l’ordre de l’impossible », renchérit Marie-Flore Guénégo, directrice de la maison de quartier des Forges.

Fête une autre terre

Le collectif existe depuis 2013. Mini-ferme, ateliers, visites de fermes, banquet paysan bio et local mais aussi témoignages, sont autant de vecteurs de communication utilisés par le collectif. Le but est de toucher un large public. Et ce dernier ne s’est pas trompé, puisqu’entre 1000 et 1500 personnes se sont déplacées ce dimanche, adultes mais aussi enfants. Du côté des petites têtes blondes, le constat sur le monde rural est des plus charmants. « Regarde papa le petit mouton, il mange de l’herbe dans ma main », constate Zoé, encore sous le charme de l’animal. « Et papa, il m’a presque mangé le doigt », en rigole le petit Clément en sortant sa main de l’enclos des moutons.

 

 

Abonnez-vous à notre newsletter
chargement