Actualité : Culture

La Roche-sur-Yon. Des parcours de femmes à la médiathèque Benjamin Rabier

« Je suis maman de six enfants. J’ai eu dix grossesses. J’ai perdu quatre bébés » ; « L’essentiel, c’est d’échanger ! C’est plus intéressant de vibrer avec les autres que de pleurer toute seule. » Treize paroles de femmes résonnent ainsi sur les murs de la médiathèque Benjamin Rabier.

L’exposition « parcours de femmes », présentée jusqu’au 11 octobre, montre 13 entretiens intimes, des parcours de vie de femmes anonymes de 19 à 82 ans.

Nejma 10

Elles ont été choisies parmi une quarantaine juste en fonction de leur âge pour avoir un panel très large. « L’idée a germé il y a 4 ans. Le travail réalisé auprès des femmes avec le collectif Nejma m’a interpellé. J’avais des schémas à déconstruire » explique Virgile Sani, photographe. Travaillant alors avec Gaëlle Monnier, comédienne, formatrice en communication et coach, sur des collectes de paroles à Nantes, ils ont construit ce projet. « Ces femmes nous ont ouvert leur porte et nous ont fait confiance. La seule question était : Qui es-tu ? Puis nous les avons écoutées», relate Gaëlle. Ils ont ainsi pu découvrir des femmes mariées, séparées, violentées, abandonnées, seules, heureuses…toujours avec beaucoup d’émotion.

« Toutes les histoires sont intéressantes, parfois dures, mais vraies », relate Virgile. « Le plus difficile a été de restituer leurs paroles, explique Gaëlle. Cela fait un an qu’on les a rencontrées. On leur a apporté des choses, mais c’était réciproque, ça fait un an qu’on « vit » avec elles. Mais une virgule ou une émotion mal retranscrite changent une vie. On ne peut pas faire d’interprétation ». Les femmes qui avaient témoigné avaient été conviées avant l’ouverture de l’exposition. « Il y a eu beaucoup d’émotion. Toutes se sont retrouvées intégralement. Elles ont fait le bilan de leur vie depuis un an et se rendent compte qu’elles ont avancé », ajoute Gaëlle.

Chaque parole est accompagnée de trois photos : « Un mug, des clés et un bijou , trois objets qu’une femme utilise tous les jours ».

L’exposition sera itinérante. Des contacts ont déjà été pris. Gaëlle et Virgile espèrent la grossir au fil des rencontres.

Publié le 01/10/2019
Abonnez-vous à notre newsletter

chargement